Maine-et-Loire : à Rochefort, des habitants finissent de restaurer leur piscine, elle sera prête pour l'été

Rénover une piscine fermée depuis six ans, ça coûte cher, très cher. Dans cette commune du Maine-et-Loire, après avoir sollicité la ministre des sports Roxana Maracineanu, pour financer les travaux, les habitants n'ont pas hésité à mouiller le maillot pour les finitions.

À Rochefort-sur-Loire, depuis deux ans, un collectif d'habitants ne ménage pas ses efforts.

Son objectif : la réouverture de la piscine municipale du Louet, fermée il y a 6 ans. Devenue vétuste, elle ne répondait plus aux normes de sécurité requises.

En juin 2019, les enfants de la commune avaient interpellé la ministre des sports, elle même ancienne nageuse. À l'époque, le ministère avait décidé de lancer un plan baptisé Aisance Aquatique.

"Au regard de l’augmentation du nombre de noyades accidentelles en France entre 2015 et 2018, notamment chez les moins de 6 ans, et dans le cadre des nouvelles orientations souhaitées par la Ministre des Sports, Roxana Maracineanu, le ministère des Sports se mobilise pour lutter contre les noyades.
Le plan s'accompagne du dispositif "J'apprends à nager", le gouvernement estimant que "chaque enfant qui entre en classe de 6e doit savoir lire, compter, écrire… et nager !. Ce dispositif gratuit s'adresse aux enfants de 4 à 12 ans et doit leur permettre de d'appendre nager pour l'entrée en 6e, à raison de 10 séances d'une heure chacune"

D'accord sur le principe.

Ce n'est pas Rochefort qu'on prétendra qu'apprendre à nager ne sert à rien et pour cause : en 1969, la vie de la commune a été marquée par la noyade de 19 enfants qui se baignaient dans la Loire. Ils ne disposaient pas de piscine, celle du Louet avait justement été créée à la suitre de ce funeste événement.

Mais, du coup, comment fait-on quand on ne dispose pas d'un équipement municipal susceptible d'accueillir les futurs nageurs ?

À Rochefort, on n'a pas hésité...les habitants ont mis leurs enfants, les premiers concernés, à contribution ! Un clip a été tourné et la ministre sensibilisée.

Pari gagné !

Les 216 000 euros nécessaires à la rénovation des vestiaires, des équipements de déshumidification, de carrelage du petit bassin notamment ont été financés à 80% par l'état et la Région.

Les habitants eux, emmenés par la maire du village, mettent la dernière touche à la peinture comme le montre ce reportage d'Eric Aubron, Jérémy Arman et Marie-Catherine Georgelin. 

piscine rochefort

Les petits de la commune et des alentours, pourront faire les canards dans le petit bassin couvert, à partir du premier week-end de juillet.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
apprentissage noyade société éducation