Laval : Olivier Véran, le ministre de la Santé, rassurant, mais "la clé, ce sont les Mayennais qui la détiennent"

Olivier Véran, le ministre de la Santé, a fait le déplacement en Mayenne ce lundi après-midi pour visiter le centre de dépistage de L'Huisserie et l'hôpital de Laval. Il en a profité pour annoncer une amélioration dans le département concernant l'épidémie de coronavirus.

Olivier Véran, le ministre de la Santé, est attendu en Mayenne ce lundi 20 juillet 2020
Olivier Véran, le ministre de la Santé, est attendu en Mayenne ce lundi 20 juillet 2020 © Ludovic Marin / POOL / AFP
Olivier Richefou, le président du conseil départemental de Mayenne, l'avait invité samedi à venir "rendre hommage au travail réalisé par tous les professionnels, élus et bénévoles mobilisés", Olivier Véran est arrivé ce lundi après-midi à Laval et L'huisserie, au sud de la ville. Le ministre de la Santé s'est tout d'abord rendu au centre de dépistage de l’Huisserie avant une réunion avec les professionnels de santé pour échanger notamment "sur la coordination entre médecine de ville et hôpital dans la prise en charge des patients atteints du Covid-19".
 
"Je me suis rendu aujourd'hui en Mayenne (...) à la rencontre des soignants, de la protection civile, de la réserve sanitaire, des pompiers, des médecins, de la Croix-Rouge, à l'hôpital, en ville, à la rencontre également des élus, a énuméré le ministre de la Santé, expliquant "tout le monde étant sur le pont ici en Mayenne depuis un certain nombre de jours maintenant et un certain nombre de nuits pour faire face à une augmentation du nombre de cas positifs au virus".

"La réaction a, ici, été exemplaire, de tous les services mobilisés (...) de manière à contenir l'épidémie et éviter une aggravation",
a continué Olivier Véran.

"L'incidence (le nombre de cas positifs par habitant) reste supérieure à 50 pour 100 000, qui est le seuil d'alerte que nous avions sélectionné pour considérer que le virus circulait trop activement sur un territoire, a poursuivi Olivier Véran, le taux de positivité des tests PCR réalisés ici était élevé puisqu'il était monté au dessus de 7-8%, il est désormais retombé à 3%".
Olivier Véran à laval
A l'hôpital de Laval, il reste huit malades hospitalisés dans les services de médecine, trois malades au service de réanimation. "Des signaux faibles à modérés" pour le ministre de la Santé.
 

Je rassure les Français, la Mayenne est un département magnifique, extrêmement mobile, extrêmement actif pour lutter contre  cette vague épidémique 

Olivier Véran

"La clé ce sont les Mayennais qui la détiennent : la distanciation sociale, le port du masque,  le lavage des mains, les mesures d'hygiène, les regroupements familiaux, les moments festifs, qu'on peut encore avoir, mais dans des conditions limitées", a poursuivi le ministre de la Santé.


Interrogé sur une éventuelle fermeture de la frontière entre la France et l'Espagne, Olivier Véran a précisé : "Tout peut être envisagé à tout moment en fonction de la situation épidémique".
 

Une progression du virus inquiétante en Mayenne

Si le port du masque est obligatoire dans les lieux publiques clos depuis ce lundi sur le territoire français, il a en revanche été rendu obligatoire dès la semaine passée par arrêté préfectoral dans six communes de Mayenne.

"Avec 100% d'augmentation des cas covid en Mayenne en date du 30 juin dernier, il était nécessaire d'agir massivement pour prévenir une reprise de l'épidémie" indiquait jeudi dernier Pierre Blaise, médecin à l'Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire.

"Le taux de positivité en Mayenne se situe désormais à 5,6, et le R effectif à 1,2 sur le plan national et à 1,5 en Mayenne. Ce qui veut dire que le virus circule à nouveau. Toutes les mesures prises visent à casser la chaine de transmission interpersonnelle", affirmait, de son côté, Jean-Jacques Coiplet, le directeur de l'Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société