Pays de la Loire : Les campings de la côte atlantique restent globalement optimistes pour cet été

Publié le
Écrit par Jean-Marc Lalier .

La période de confinement terminée, les campings de la côte sont ouverts depuis le 2 juin. Sur nos côtes, la saison estivale commence. Le bilan est mitigé selon la capacité d’accueil, c’est plus difficile pour les petits campings, mais ils restent optimistes.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
Retrouver le plaisir de se baigner, de se balader sur le bord de mer et de humer les embruns. Les touristes commencent à arriver malgré une météo pas très favorable et peu ensoleillée en ce début juillet.

Pour certains campings, les plus petits, ce n’est pas forcément facile. Le taux de remplissage est variable surtout en fonction de la météo, mais pour tous, la peur liée au Covid-19 reste présente.

Laurence Gautier est gérante du camping Les Bleuets près de Pornic en Loire-Atlantique, six salariés à temps plein, un camping deux étoiles plutôt "familial, comme il n’en reste plus beaucoup !", précise-t-elle. La structure peut accueillir les vacanciers sur 213 emplacements répartis entre Mobil-Home et camping. Elle a rouvert comme d’autres le 2 juin sur autorisation du gouvernement.
 

"ils sont un petit peu indécis"

"Ce début de saison, on n’a pas eu un beau temps au mois de juin, alors que nous avons eu un très très beau temps pendant le confinement", nous explique Laurence Gautier. "Au début de la saison, les réservations ont quand même repris, il y a beaucoup d’appels. On est beaucoup sur la dernière minute, les gens attendaient de voir comment cela va se passer avec le Covid-19. Ils ne savent pas trop s’ils peuvent venir ou pas venir, ils sont un petit peu indécis".

Pour la partie Mobile-Home, dans le petit camping des Bleuets, tout est loué. "Les gens préfèrent leur propre sanitaire dans les mobil-homes". Dans ce camping qui existe depuis plus de 50 ans, beaucoup d’habitués : "Avec le Covid 19, j’ai déjà 50% des habitués qui ne viendront pas cette année, souvent par peur d’attraper la Covid-19 dans le camping ou le bloc sanitaire. Je vais avoir beaucoup de nouveaux clients avec beaucoup de passage".

Son chiffre d’affaire sera en baisse par rapport aux années précédentes, mais elle va tout faire pour payer les charges sociales, les salaires et les emprunts. "Notre allié, ça va être le temps, je ne dis pas que l’on va récupérer les deux mois perdus mais l’essentiel est de tenir jusqu’à l’année prochaine".

Ce camping a principalement une clientèle française et surtout des Pays de la Loire, il offre une piscine chauffée et aussi des animations que Laurence Gautier a pourtant maintenues :"Les artistes aussi et les gens du spectacle ont besoin de dates, parce qu’ils ont eu beaucoup de dates d’annulées avec le confinement et le Covid-19".
 
Un autre camping près de La Turballe, Brigitte de Chabalier est propriétaire et dirige le camping Parc Sainte-Brigitte de 160 emplacements avec des Mobil-Home, une piscine couverte et un restaurant.
"On a tout mais on n'a pas de clients!", réagit-elle. "J’avais un groupe de 25 caravanes pour la fin août, le groupe s’est décommandé. Toutes les réservations d’Anglais, d’Allemands, tout ce monde s’est décommandé (…) tout ce que je sais c’est qu’il n'y a personne dans le camping et que l’on est le 6 juillet".

Brigitte de Chabalier ne perd pas espoir mais :"On continue au jour le jour, ça fait 57 ans que je m’occupe du camping, je n’avais jamais vu ça (…) C’est le jour et la nuit (…) Pour gérer les conditions sanitaires c’est pas compliqué on n'a pas de clients !".
Et concernant l’avenir ? "On ne peut pas savoir, vous savez, s’il pleut une journée, les gens partent".
 

En Vendée, c’est le même constat, mais l’inquiétude qu’avait Virginie Bonal fin mai, se dissipe un peu. Pour son camping de 100 emplacements, le Parc de la Grève à L’Aiguillon-sur-Vie, "la saison vient enfin de démarrer. On est sur une tendance où l’on récupère un peu de retard pour des réservations sur juillet et août, des réservations de dernière minute et des très courts séjours et pas d’étrangers". Elle poursuit, "d’habitude mon camping accueille 15 % d’étrangers, essentiellement des Anglais".
 

Le taux de remplissage sur août s’écroule

"Là, on est à peu près comme l’année dernière sur la première quinzaine de juillet, avec un taux de remplissage à 70 %". Selon Virginie Bonal, son taux de remplissage sur août s’écroule, elle constate également la peur de la contamination. Pourtant, elle a fermé un tiers des emplacements nus pour alléger le bloc sanitaire en terme de population et renforcé la désinfection.
 

Pour d’autres structures, beaucoup plus grosses, comme Le camping de l'Océan à 2,5 km des Sables-d’Olonne, le chiffre d’affaire n’a pas plongé, les réservations étaient faites avant le confinement. L’annulation de contrat de location, ici, n’est pas possible à partir du moment où le camping est ouvert. Il y a donc eu quelques reports sur 2020 et 2021.
 

"la semaine prochaine on est complet"

C’est l’un des plus gros camping avec un parc aquatique couvert sur 13 hectares et 500 emplacements.
"Nous, on fait des grandes saisons de début avril jusqu’à la fin des vacances scolaires en novembre", explique Fabrice Busson, le directeur. "On a perdu 25% de notre chiffre d’affaire, on avait un très bon taux de remplissage avant le confinement. Cette semaine on est à 90% de taux de remplissage et à partir de la semaine prochaine on est complet, on ne se plaint pas."

Maintenant, Fabrice Buisson attend les annonces du gouvernement, le 10 juillet prochain, pour savoir si les mesures sanitaires évoluent ou pas.

 
Tourisme et emplois en Pays de la Loire

En Pays de la Loire, le tourisme représente 44 300 emplois en moyenne annuelle et près de 21 000 emplois saisonniers.

Sources : l'Observatoire Régional du Tourisme-eStaRT
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité