Pays de la Loire : le TGV Atlantique a 30 ans... Paris vers Le Mans, Angers, Nantes

24 septembre 1989, le TGV Atlantique s'élançait pour la première fois vers la capitale à 300 km/h, mettant Nantes à 2 heures de Paris et Le Mans à 55 minutes, c'était le train le plus rapide en europe, 30 ans plus tard, ce TGV a révolutionné la façon de voyager des habitants de l'ouest.
Depuis le 24 septembre 1989, le TGC relie Paris à Nantes en 2 heures et Le Mans en 55 minutes, en 2018 le TGV a transporté 11 millions de voyageurs entre Nantes et Paris
Depuis le 24 septembre 1989, le TGC relie Paris à Nantes en 2 heures et Le Mans en 55 minutes, en 2018 le TGV a transporté 11 millions de voyageurs entre Nantes et Paris © LOIC VENANCE / AFP
En 1981, le premier TGV reliant Paris à Lyon en 2 heures a fait l'effet d'un coup de tonnerre. Subitement la carte de France des temps de parcours ne ressemblait plus à notre vision de "l'hexagone" !
Toutes les capitales régionales se sont misent à rêver de voir arriver le TGV, mais surtout les rails de la LGV, la Ligne à Grande Vitesse, tracée spécialement pour que le Train lui même roule à Grande Vitesse. 270 km entre Paris et Lyon pour commencer, 300 km/h entre Paris et Le Mans en 1989, 320 km/h entre Paris et Strasbourg en 2007 ou Le Mans et Rennes depuis  2017...
 
Carte de France des temps de parcours en TGV depuis Paris
Carte de France des temps de parcours en TGV depuis Paris

Si le TGV roule depuis 30 ans entre Nantes et Paris, on le sait peu, l'histoire a commencé bien avant 1989 ! Des les années 1930, les compagnies privées de l'époque avaient construit une plateforme qui devait relier Paris à Chartres par Galardon. Le projet n'a jamais complétement vu le jour. C'est cette plateforme délaissée qui a permis de faire entrer le TGV Atlantique facilement dans Paris.
 

Les années TGV

L'aventure des TGV commence en1981, cette année là, le TGV Sud-est a mis Lyon à 2 heures de Paris, mais en roulant seulement à 270 km/h.
Avec ce TGV Atlantique qui file désormais à 300 km/h, c'est alors le train le plus rapide en Europe, Nantes devient en 1989 la deuxième capitale régionale située à 2 heures de Paris.

Le TGV Atlantique est en fait un concept qui va desservir depuis la gare Montparnasse, traditionnellement la gare des Bretons, les villes situées entre Brest et Toulouse ! La SNCF le présente comme une croisère à 300 km/h, les sièges à fines rayures évoquent le tricot des marins bretons. Et comble de la modernité on peut téléphoner depuis 3 cabines dans les deux classes. Moyennant 15 francs la minute.

Une opportunité que ne manquera pas de saisir le président Miterrand, pour faire l'image, lors de l'inauguration de la ligne entre Massy et Le Mans en mai 1989. Les syndicats protestent contre ce TGV pour les riches, car avec lui les voyageurs doivent s'acquiter d'une réservation obligatoire qui sonne comme un supplément grande vitesse. Pour autant les voyageurs plébiciteront le nouveau venu.
 

Toujours plus vite et plus loin

Les années passent, le joli tissu rayé aussi. Pour les 20 ans du TGV Atalntique, Louis Gallois lui offre des sièges haute couture, signés par Christian Lacroix. Il faut rénover le concept, les voyageurs s'assoieront désormais dans des sièges en forme d'oeuf. Changement d'ère, apès avoir été maritime le TGV sera cocoon.

Le temps passe encore, et cette fois les rails de la grande vitesse vont filer vers Rennes, contournant Le Mans en juillet 2017. Les TGV peuvent y circuler désormais à 320 km/h.

30 ans plus tard, les TGV sont toujours les trains les plus rapides en Europe. Nantes est toujours à 2 heures de Paris environ, mais Bordeaux l'a rejointe, et surtout Rennes a pris la tête avec 1h30...
  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports lgv