Port du masque obligatoire dans l'espace public : les sportifs (parfois) exemptés, on fait le point

Alors que les taux d’incidence augmentent dans plusieurs départements, les préfectures ont étendu l’obligation du port du masque dans les grandes villes des Pays de la Loire. Dans certains départements, les sportifs (cyclistes, joggeurs…) ne seront pas concernés par la mesure. 

Le masque pas obligatoire partout à vélo
Le masque pas obligatoire partout à vélo © Loic VENANCE / POOL / AFP
D’après les chiffres de l’Agence Régionale de Santé (ARS), la circulation de la Covid-19 s’intensifie dans plusieurs départements des Pays de la Loire. Le Maine-et-Loire et la Loire-Atlantique sont notamment au-dessus du seuil d’alerte (plus de 50 cas pour 100 000 habitants).

A titre d’exemple, la préfecture de Loire-Atlantique indiquait jeudi que "le taux d’incidence est de 57,5 cas / 100 000 habitants, soit une multiplication par plus de 4 en un mois (il était de 13,43 pour 100 000 au début du mois d’août)".
 

Des villes entières où le port du masque devient obligatoire

Conséquence de ces mauvais chiffres, les préfectures imposent le port du masque dans un certain nombre de grandes villes.

En Loire-Atlantique sont concernées à partir du samedi 12 septembre, 8h00 : Nantes, Bouguenais, Saint-Herblain, Saint-Sébastien-sur-Loire ; à Saint-Nazaire, le port du masque est étendu.

Dans le Maine-et-Loire, à compter du samedi 12 septembre 00h0 : Angers, Cholet, Saumur, Trélazé, Commune associée de Beaupréau.

En Sarthe, depuis le 22 août, 43 communes étaient concernées par le port du masque obligatoire. Elles ne sont désormais plus que 8 : Le Mans, Saint-Calais, La Suze-sur-Sarthe, Arnage, Sablé-sur-Sarthe, Changé, Allonnes, Coulaines.
 

Quelles règles pour les sportifs ?

La situation diffère dans ces villes selon les départements.

En Sarthe, le port du masque était depuis le 22 août obligatoire même pour les sportifs (cyclistes, joggeurs…). Une décision contestée devant la justice par des associations, notamment Cyclamaine (association de cyclistes).

Dans un communiqué du 11 septembre, la préfecture de la Sarthe précise avoir tenu compte des récentes décisions de jurisprudence du Conseil d’Etat. Ainsi, le port du masque n’est PAS obligatoire pour les personnes pratiquant des activités physiques ou sportives.

Même chose en Loire-Atlantique, comme l’explique la préfecture dans un communiqué du 10 septembre : "les personnes pratiquant une activité sportive (course à pied, cyclisme, trottinette…) n’auront pas l’obligation de porter le masque dans les secteurs concernés. Il ne paraît pas opportun d’imposer le port du masque sur des distances qui seront, par définition, plus longues. Pour autant, dès lors que l’on circule dans un endroit très fréquenté où le risque de contamination est plus élevé, il est recommandé de le porter ou de veiller strictement au respect des distanciations physiques".

Dans le Maine-et-Loire, "le port du masque s’applique à tous les usagers de la voirie qui circulent autrement qu’en voiture, moto ou scooter" comme le précise la préfecture dans son communiqué du 10 septembre.

Le port du masque est obligatoire pour les personnes âgées de 11 ans et plus. Les contrevenants s’exposent à une amende de 135€.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets