ROUTE DU RHUM 2022. Maman d’une skippeuse et femme de skipper, Sandrine va vivre 2 fois plus d’émotions

Sandrine Bertho est navigatrice. Mais c’est à terre, en tant que directrice de projet de l’équipe d’Yves Le Blevec, son compagnon, qu’elle va suivre la Route du Rhum, célèbre compétition à la voile en solitaire entre St-Malo et Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe. Et en tant que maman, elle aura aussi un œil sur Amélie Grassi, sa fille, également engagée dans la course.

Sandrine Bertho s’apprête à vivre un dimanche pas comme les autres. Ce 6 novembre, sur les quais de Saint-Malo, elle souhaitera bon vent à son homme, Yves Le Blevec, et à sa fille, Amélie Grassi, tous les deux sur le départ de la Route du Rhum, destination Guadeloupe.

Être à la fois la compagne et la maman de skippers n’est pas banal, sauf peut-être quand on est navigatrice et qu’avant même de savoir marcher on tenait la barre du vieux gréement de papy, lui-même marin embarqué à 14 ans sur les bancs de Terre-Neuve.

“Je n’ai pas d’inquiétude particulière”

Sur son géant des mers (Ultim 32/23), Yves Le Blevec fait partie des huit favoris pour remporter cette édition et peut-être battre le record établi par Francis Joyon en 7 jours 14 heures 21 minutes et 47 secondes.

Directrice de projet, Sandrine fera l’interface entre son compagnon et l’équipe technique, 24h/24. Elle s’apprête à vivre une semaine intense. "Je n’ai pas d’inquiétude particulière, mais je suis quand même sur le qui-vive" reconnaît-elle.

Quant à sa fille, Amélie Grassi, elle concourt dans la catégorie des Class40, des monocoques de quarante pieds (12,18m). Ils seront cinquante-cinq à se tirer la bourre pour arriver en tête à Pointe-à-Pitre. "Je n’ai pas d’action directe dans son projet, mais j’aurai un œil attentif" confie sa maman qui sera en Guadeloupe pour accueillir tout son petit monde.

Ses deux filles sont dans la course

Et pour couronner le tout, son autre fille, Pauline, a également pris part à la compétition, mais à terre, comme maman, en tant que préparatrice du bateau de la skippeuse suisse Justine Mettraux. À se demander de quoi peut-on bien parler chez les Le Blevec-Bertho-Grassi les soirs d’hiver quand ils ne sont pas sur l’eau ? De sommets peut-être. Car oui, une fois la Route du Rhum terminée, Sandrine a prévu "de partir randonner en montagne."

► Retrouvez tous les témoignages Vous Êtes Formidables sur france.tv

► Voir l'ensemble de nos programmes sur france.tv