• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Allonnes : 140 salariés menacés par un plan social chez TE Connectivity

L'entreprise TE Connectivity à Allonnes s'apprête à un plan social d'envergure. / © D.R.
L'entreprise TE Connectivity à Allonnes s'apprête à un plan social d'envergure. / © D.R.

L'entreprise, spécialisée dans la réalisation de connecteurs pour l'industrie ferroviaire annonce un plan social visant 141 postes sur les 160 que compte la société en Sarthe.

Par Yann Ledos

" C’est avec colère et incompréhension que nous apprenons le plan social de l’entreprise TE Connectivity, leader de l’industrie connectique ", c'est par ces mots que le maire communiste d'Allonnes, Gilles Leproust, débute son communiqué de presse en réaction au plan social envisagé par l'entreprise présente sur sa commune depuis les années 60.

Un plan social de grande envergure puisqu'il envisage de supprimer 141 postes sur les 161 actuels. À terme, l'élu sarthois estime que ce n'est que le prélude à une fermeture totale du site, située dans la ZAC du Monné.

C’est encore plus inacceptable quand nous savons que cette filiale appartient au Groupe multinational TE Connectivity. Ce dernier possède une centaine d’entreprises à travers le monde comptant environ 90.000 salariés. Le site d’Allonnes regroupe la division Ferroviaire qui représente 60 % de l’activité et la division Offshore qui représente 40 % de l’activité globale. 
Gilles Leproust, maire d'Allonnes


Les dirigeants de la société expliquent que ce plan social est consécutif à la baisse d’activité de la division Offshore

Une délocalisation de certaines productions est envisagée vers deux autres sites du groupe à l'étranger : au Texas et en Pologne.

Le maire de la commune envisage d'interpeller Emmanuel Macron et Bruno Le Maire sur le sort de l'entreprise, afin de faire pression pour maintenir l'activité et les emplois sur le site allonnais.

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus