Fercé-sur-Sarthe : le maire craint une éventuelle fermeture de son école avec l'arrivée de la loi Blanquer

La loi Blanquer inquiète aussi les communes rurales comme par exemple à Fercé-sur-Sarthe. Le maire craint la fermeture de son école dans le futur.
 

Fercé-sur-Sarthe : loi Blanquer, le maire craint une éventuelle fermeture de son école
Fercé-sur-Sarthe : loi Blanquer, le maire craint une éventuelle fermeture de son école © Marc Yvard
Fercé sur Sarthe compte une école maternelle et une école élémentaire. En tout 49 élèves répartis sur trois classes, mais avec la loi Blanquer, cette organisation pourrait bien être remise en cause.
Le maire Dominique Dhumeaux, également vice-président des maires ruraux de France, craint à termes des regroupements et des fermetures d'établissements encore plus importants qu'aujourd'hui. En cause l'article 6 quater du projet de loi. Cet article prévoit une plus grande coopération entre les écoles élémentaires et les collèges.

Pour le maire de cette commune, une école qui disparaît d'un village c'est un coût important pour la société et un impact social.
Autre point noir de ce projet de loi la disparition de la fonction de directrice d'école au profit d'un chef d'établissement.

Le maire de Fercé-sur-Sarthe espère bien évoquer tous ces aspects avec le Ministre de l'éducation. L'élu doit rencontrer Jean-Michel Blanquer le 9 avril.

►Le reportage de notre rédaction :
Fercé-sur-Sarthe : loi Blanquer, le maire craint une éventuelle fermeture de son école
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter