Chevaux mutilés : en Sarthe, une jument succombe à des blessures volontaires

Un éleveur de Beaumont-Pied-de-Bœuf, dans la Sarthe, a découvert hier soir lundi 21 septembre une de ses poulinières gravement brûlée, comme aspergée par des produits chimiques, en dépit de soins intensifs, l'animal est mort durant la nuit.

En Sarthe, une jument succombe à des blessures volontaires, photo d'illustration
En Sarthe, une jument succombe à des blessures volontaires, photo d'illustration © Pixabay
Le parquet du Mans a ouvert une enquête confiée à la gendarmerie, pour tenter de déterminer la nature des brûlures qui ont entrainé la mort d'une jument chez un éleveur de chevaux de course à Beaumont-Pied-de-Bœuf dans la Sarthe.

L'animal présentait de graves brûlures sur l'ensemble du corps, comme aspergé par un produit acide, selon les premiers témoignages. Aussitôt son propriétaire a tenté de sauver sa poulinière, en vain. La pouliche de 6 mois qui était à ses côtés n'a pas subi d'agression, et peut vivre seule selon son propriétaire.

L'enquête ouverte devra déterminer les causes de la mort. Un vétérinaire s’est rendu sur place et un médecin légiste doit examiner la dépouille de l'animal.
Une jument a été retrouvée intoxiquée et aspergée d'acide à Beaumont-Pied-de-Bœuf chez un éleveur de chevaux de course
Une jument a été retrouvée intoxiquée et aspergée d'acide à Beaumont-Pied-de-Bœuf chez un éleveur de chevaux de course © facebook



Le 7 septembre dernier, c'est un poney qui avait été tué par strangulation à La Ferrière, en Vendée. La semaine précédente, un cheval a été mutilé par deux fois dans un pré à Couëron en Loire-Atlantique. Sa propriétaire avait déposé deux plaintes auprès de la gendarmerie.

Depuis le mois d'août, des faits de mutilation, principalement de chevaux ont été signalés dans de nombreuses régions de France. Près de 200 enquêtes ont été ouvertes mais seulement une tentaine de cas sont considérés comme des actes avec une intervention humaine, selon la gendarmerie.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval animaux nature justice société