Le Mans : examen final pour les élèves de l'Institut National du Music-hall

Chant, danse et comédie sont les trois épreuves que passent les apprenti(e)s de l'Institut National des Arts du Music-hall du Mans après deux ans d'études. Face à un jury de professionnels du spectacle c'est l'occasion pour eux de retrouver un public après un an de contraintes sanitaires

Examen final de comédie face au jury à l'Institut National du Music-hall
Examen final de comédie face au jury à l'Institut National du Music-hall © France 3 Pays de la Loire - Antoine Roynier

Répétition sous masques, respect des distances sanitaires, une alternance compromise par la fermeture des salles et les annulations de spectacles, cette dernière année d'enseignement des arts du music-hall a été particulièrement frustrante pour le élèves de la nouvelle promo.

On a essayé de palier à ce manque d'employeurs en rajoutant des simulations de castings en invitant régulièrement des professionnels pour les mettre en situation et les préparer à la sortie

Carole Gouvazé Chorégraphe et responsable des études à l'INM

Cette année sous Covid a été compliquée pour les élèves de Carole Gouvazé, responsable des études à l'INM
Cette année sous Covid a été compliquée pour les élèves de Carole Gouvazé, responsable des études à l'INM © France 3 Pays de la Loire - Antoine Roynier

Aussi, cette journée d'épreuves devant jury est une  belle occasion de renouer avec le jeu en public et avec cette stimulante pointe de trac qui invite au dépassement. Quant on se destine au monde de la scène il faut savoir gérer cette émotion nécéssaire au jeu comme le souligne Estelle juste avant de passer sur scène interpréter son monologue.

Savoir chanter, danser et jouer le comédie, les arts du Music-hall exigent et exhaltent la pluridisciplinarité. Chacun a son coeur de métier, sa spécialité, mais sans polyvalence point de salut insiste l'équipe enseignante de L'Institut National des arts du Music-hall comme les membres du jury, tous professionnels du spectacle.

Parmi eux, Emmanuel Moire, auteur-compositeur-interprète né au Mans reconnu pour son interprétation flamboyante du Roi Soleil dans la comédie musicale du même nom. Selon lui la valeur première est le travail et encore le travail :

Peu importe  que tu sois stressé, qu'il y ait du public ou pas, à partir du moment où tu as suffisamment travaillé, tu sais que tu es capable de faire des choses d'un certain niveau et que c'est constant. Il y a des moments où ça peut exploser, des moments où peut être un peu moins mais je crois que le travail permet d'avoir cette constance.

Au travail s'ajoute la personnalité de l'artiste. Ne pas hésiter a jouer des nos avantages comme de nos faiblesses. Assumer ce qui fait notre singularité.

C'est ce que soutient Kahina Ziouche, Jurée et Talent Casting Manager pour Disneyland Paris, "on ne cherche pas la perfection, on recherche une vraie personnalité, une proposition artistique originale avant tout".

Les apprentis de l'Institut National du Music-hall doivent maîtriser le chant, la danse et la comédie
Les apprentis de l'Institut National du Music-hall doivent maîtriser le chant, la danse et la comédie © France 3 Pays de la Loire - Antoine Roynier

 

Chaque année l'INM affiche un taux de placement de ses apprentis de plus de 90%.

L'année a été dure pour le monde du spectacle mais, bientôt les salles vont rouvrir et cette nouvelle générations de chanteurs, danseurs et comédiens pourra briller sur les planches. Cabaret, comédies musicales, animations, l'univers du Music-hall a encore de beaux jours devant lui.

Une permanence d'un art populaire, clinquant et généreux qui permet à cet Institut unique en France de préparer l'ouverture de deux annexes sur Marseille et Bordeaux avec les même cursus d'apprentissage en alternance et de formation continue. 

Sarthe : examen final pour les apprentis de l'Institut National du Music-hall

 

Aujourd'hui Le Mans est bel et bien devenu la capitale du Music-hall !

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture danse musique apprentissage éducation société