Le Mans : une application pour connaître la qualité de l'eau du robinet

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yann Ledos

Le Sarthois Cyril Ledru vient de lancer une application pour smartphone, baptisée Lyzo, qui permet de connaître la qualité de l'eau du robinet, partout en France.

Cyril Ledru est un consommateur averti. Depuis longtemps, ce sarthois de 49 ans s'intéresse à ce qu'il met dans son assiette ou dans son panier. C'est en souhaitant se renseigner sur la qualité de l'eau de son robinet qu'il fait ce constat : " Pour connaître la qualité de l'eau que l'on consomme, il n'y a que la facture annuelle du fournisseur. Éventuellement, il y a un panneau d'affichage dans certaines mairies ou bien il faut aller sur le site du ministère pour avoir des données. Par contre, avoir sur son téléphone quelque chose de simple et de compréhensible sur ce qu'on boit, ça n'existait pas..."

En partant de cet état de fait, Cyril Ledru commence à plancher sur le sujet en mars 2020. "Je me suis aperçu que ces données étaient totalement disponibles. Tout le monde peut utiliser ce que l'on appelle de l'open data." Encore faut-il savoir comment les regrouper. Et c'est là que le développeur a laissé parler son savoir-faire. Les données qui alimentent Lyzo sont collectées au niveau national, en lien avec les ARS (les Agences régionales de santé) partout sur le territoire.

Tous les mois, l'application va mettre à jour les données à partir des relevés sanitaires fournis par les Agences de santé régionales.

Cyril Ledru

Le développeur sarthois a simplifié et vulgarisé l'ensemble des données collectées, en y associant un code couleur accessible à tous. " En vert, tout est conforme. En orange, il y a des non-conformités mais il n'y a pas de restrictions : l'eau reste consommable. En rouge, il y a des restrictions de consommation pour les personnes sensibles, comme les femmes enceintes ou les nourrissons. Enfin, en noir, l'eau est tout simplement interdite à la consommation."

Cyril Ledru réfléchit maintenant aux futurs développements de son application : la recherche de pesticides, le taux de nitrate ou encore un suivi de la dureté de l'eau. "Je suis en train de réfléchir à un glossaire : quand on regarde un compte-rendu sanitaire de l'ARS, il y a des termes qui sont assez compliqués. L'idée, c'est d'expliquer ce qu'il y a derrière ces mots-là. "

Depuis son lancement en février dernier, l'application Lyzo a séduit plus d'un millier de personnes, toutes plateformes confondues.