Le Mans: les meilleurs apprentis coiffeurs de France s'affrontent malgré le confinement

Des chignons dignes des défilés de haute couture. Ce dimanche 6 décembre après-midi avait lieu le concours du meilleur apprenti de France de la coiffure. Malgré le confinement, 32 candidats se sont affrontés au Mans. 
© Marc Yvard
Une première et une exception pour ce concours des Meilleurs Apprentis de France qui se déroule au Mans.

D'habitude ce sont de grands groupes comme l'Oréal qui accueillent les finales des concours à Paris.

Mais en raison du confinement ce n'étais pas possible cette année.

32 candidats venus de toute la France s'affrontent au centre de formation en coiffure Espace bel-Air au Mans.

Parmi les candidats, trois jeunes du Mans: Constance, Chloé et Youssif .

Les dernières répétitions se déroulent le jour même et sur place pour les candidats manceaux.
 
© Marc Yvard

"On finalise, on fait des petites finitions pour être prêtes tout à l'heure" explique Constance Besnier.

Chloé Segouin , une autre concurrente mancelle rajoute: "On est quand même assez stressé parce que c'est vrai que c'est des nationaux"
 
© Marc Yvard


Ce titre de meilleur apprenti de France, elles en rêvent depuis qu'elles sont entrées en école de coiffure :

"Moi j'ai fait un bac général mais ça ne me plaisait pas trop, j'ai toujours voulu faire de la coiffure" rajoute Constance

"Les concours ça permet d'avoir confiance en soi aussi. On se rend compte de nos capacités en fait, ça aide beaucoup" conclut la candidate.

Avoir confiance en soi, c'est aussi ce que recherche Youssef. 

Lorsqu'il est arrivé au Mans il y a 4 ans, ce jeune réfugié irakien ne parlait pas un mot de français.  
 
© Marc Yvard


"J'ai du mal encore avec l'écriture. Lire ça va mais l'écriture c'est dur pour moi parce qu'en fait je suis BP première année et en BP il faut savoir écrire c'est encore u peu difficile"

15h les modèles sont en tenue, le décompte est lancé. 

Virginie Cabaret était à leur place il n'y a pas si longtemps. Pour elle, référente nationale du concours coiffure, ce titre est d'abord un précieux sésame sur un CV. 
 

"Ils auront appris à faire un chignon et une coiffure artistique qui n'est pas du tout au programme du CAP" explique cette Meilleur Ouvrier de France et mancelle d'origine.

"Donc ce seront forcément des candidats qui ont un savoir faire supérieur à un candidat lambda" assure Virginie.

Pari gagné pour Youssef, Constance et Chloé. Les trois jeunes coiffeurs ont décroché le titre de meilleur apprenti de France.

En tout ils sont 6 candidats des Pays de la Loire a avoir remporté le titre dont 5 sarthois.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
apprentissage éducation société