Le Mans : deux personnes présentées à un juge d'instruction dans le cadre d'une enquête antiterroriste

Deux des sept personnes arrêtées au Mans dans le cadre d'une opération antiterroriste vont être présentées à un juge d'instruction.
La cité où a eu lieu le coup de filet
La cité où a eu lieu le coup de filet © Cecile Claveaux
Sept personnes d'une même famille syrienne avaient été interpellées et placées en garde à vue mardi 30 novembre au Mans, dans le quartier des Sablons. Une opération menée dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte du chef d'association de malfaiteurs terroristes. Elles avaient toutes été placées en garde à vue.

Ce samedi 3 novembre, l'Agence France Presse annonce que "deux des sept membres de la famille syrienne (...) vont être présentées à un juge d'instruction en vue d'une "éventuelle mise en examen". Après la levée des quatre premières gardes à vue le jeudi 1er novembre, une cinquième l'a été dans la nuit de vendredi à samedi, précise l'AFP. Une source proche de l'enquête qu'il ne s'agissait "pas à ce stade d'un projet d'attaque".


► Lire aussi
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
terrorisme faits divers police société sécurité justice