Sarthe : Ils ouvraient des comptes à l’étranger en usurpant l’identité des personnes, le réseau d’escrocs démantelé

Le 16 septembre, six hommes âgés de 24 à 40 ans comparaissaient devant le Tribunal judiciaire du Mans pour des faits d’escroquerie en bande organisée et de blanchiment aggravé. Ils sont accusés d’avoir ouvert frauduleusement des comptes à l’étranger en usurpant l’identité de clients.

C’est un système bien ficelé, démantelé par la police judiciaire d’Angers et la gendarmerie départementale de la Sarthe.

Le 5 juin 2019, le parquet du Mans était informé de l’existence de mouvements financiers suspects sur une trentaine de comptes ouverts frauduleusement par plusieurs individus. En effet, "les documents utilisés pour ouvrir les comptes et souscrire des crédits en ligne avaient une authenticité douteuse", rapporte le parquet du Mans dans un communiqué.

Les documents provenaient de fichiers clients d’entreprises spécialisées dans l’amélioration de l’habitat. Ces documents étaient photocopiés par un complice de la bande qui avait un poste d’agent commercial au sein de ces entreprises.

Un préjudice de 793 000 euros

Au total six hommes âgés de 24 à 40 ans sont impliqués dans cette affaire, ayant chacun, un rôle bien précis.

L’enquête menée a aussi permis d’identifier trois entreprises impliquées dans cette escroquerie. Le montant total du préjudice pour les établissements bancaires s’élève à 793 000€ et une soixantaine de personnes ont vu leur identité usurpée, précise le parquet.

Les mis en cause seront jugés le 5 novembre 2021 devant le tribunal correctionnel du Mans. Cinq d'entre eux ont été placés sous contrôle judiciaire et le sixième, apparaissant comme l'instigateur principal, placé en détention provisoire jusqu'à leur procès. Ils encourent une peine de dix années d'emprisonnement.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société