Sarthe : les écourues débutent aujourd'hui sur la Sarthe aval

Les écourues permettent l'entretien des berges et la préservation des voies navigables. / © Collection Watier/Maxppp
Les écourues permettent l'entretien des berges et la préservation des voies navigables. / © Collection Watier/Maxppp

C'est ainsi tous les trois ans, le niveau de l'eau est abaissé sur tout ou partie des rivières sarthoises afin de réaliser nettoyages et travaux. Le but de l'opération : maintenir des conditions de navigation acceptable pour les plaisanciers.

Par Yann Ledos

C'est le Conseil départemental de la Sarthe qui est en charge de la gestion des rivières.

C'est donc à lui qu'il incombe de décider des dates et de la durée de ces écourues

Cette baisse conséquente du niveau de l'eau, réalisée tous les trois ans, va permettre d'assècher la Sarthe entre le barrage d'Enfer au Mans et celui de Pincé, à la limite du Maine-et-Loire.

Ce sont près de 86 kilomètres de rivière qu'il va maintenant falloir nettoyer. Un travail colossal, d'autant que ces écourues révèlent à chaque fois un paquet de détritus : piles, frigos, scooters, vélos, voitures et autres canapés jonchent malheureusement le lit des rivières.
 
© Olivier Blin/MaxPPP/Le Maine Libre
© Olivier Blin/MaxPPP/Le Maine Libre

Cette baisse du niveau des eaux va permettre aussi de diagnostiquer l'état des barrages et des écluses présents sur le parcours.

Le gel, les crues et les passages d'arbres morts dans les cours d'eau peuvent endommager les ouvrages d'art, notamment dans les parties immergées.

Certains travaux de réfection vont être engagés, comme le changement de portes d'écluses au Mans et à Fillé-sur-Sarthe.

Chaque année, le département de la Sarthe consacre 800 00 euros à l'entretien de ses cours d'eau.

Pour réaliser les travaux nécessaires à l'entretien des berges et au nettoyage du lit de la rivière, la navigation est partiellement ou totalement interdite et la pêche est soumise à conditions.

Les écourues dureront jusqu'au 15 novembre prochain.



 

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus