Sarthe : la mairie de Marigné-Laillé recherche un "patron" pour son café

La petite annonce parue sur les réseaux sociaux n'est pas banale : "emploi de patron de café à pourvoir à Marigné-Laillé dans le département de la Sarthe", c'est la commune et l'association 1000 cafés qui en sont à l'origine, pour revitaliser le centre du village.

La commune de Marigné-Laillé dans la Sarthe recherche un "bistrotier" pour reprendre l'activité du café multi-service au cœur du village
La commune de Marigné-Laillé dans la Sarthe recherche un "bistrotier" pour reprendre l'activité du café multi-service au cœur du village © commune de Marigné-Laillé

 

Monsieur le maire de Marigné-Laillé, avec son conseil municipal, ne veut pas voir disparaitre le café du centre de la commune. C'est l'association 1000 cafés qui est à l'origine de cette idée de revitalisation des centres bourgs des communes rurales. Ouvrir ou rouvrir des cafés multi-services dans des communes de moins de 3500 habitants.

Aides et formation

Début 2020, une première tentative a eu lieu dans la commune. Mais la crise sanitaire n'a pas permis de trouver la ressource nécessaire à l'épanouissement de l'entreprise. "Nous nous sommes rapprochés de 1000 cafés qui a réalisé une enquête auprès de la population qui faisait ressortir le besoin d'un commerce multi-services et de restauration rapide", indique Dominique Covemaeker, le maire de Marigné-Laillé.

La commune fournit le local à usage commercial et le logement attenant, plus la fameuse licence IV pour la vente de boissons alcoolisées ! Le tout pour un loyer de 400 €. 1000 cafés se chargeant de recruter, former le futur "bistrotier". 1000 cafés lui apporte une aide de 10 000 € pour l'achat d'équipements, et 10 000 € de fond de roulement, et assurera au candidat retenu, un revenu brut de 1700 €, avec une participation au résultat.


Dans cette commune de 1650 habitants, soit 800 foyers, avec une entreprise de 150 salariés, Dominique Covemaeker voit dans ce projet l'opportunité de ramener les habitants dans leur centre bourg, "la plupart des gens travaillent au Mans, nous avons encore une boulangerie, la poste a été reprise par la mairie, il nous manque un point relais pour les colis, des produits alimentaires de dépannage, et surtout un lieu de restauration à midi".

Gérant assimilé salarié

Les locaux sont idéalement placés à deux pas de la mairie, le précédent commerce s'appelait les Tables de Jeanne", "nous recherchons un candidat ou une candidate, ça pourrait être un couple, nous avons une activité de camping sur la commune qui pourrait s'ajouter au café", ajoute Monsieur le maire, convaincu, du bienfondé de la démarche.

"Tous parcours et expériences sont les bienvenus, nous recherchons avant tout des personnalités garantissant la convivialité du lieu, capables de co-construire les services de proximité utiles à la commune, en adhésion avec les valeurs de l'économie sociale et solidaire" précise le dossier de candidature. Il faut aussi pouvoir justifier d'une expérience en cuisine, ou dans la restauration.

Le contrat est de type "gérant assimilé salarié", si le processus de sélection s'accomplit normalement, la réouverture du café de Marigné-Laillé sera pour septembre prochain.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société économie solidarité