Témoignage. "Le moustique tigre ne pourra pas être éradiqué. On peut juste freiner sa progression"

Humidité et douceur sont les amis du moustique tigre. Les œufs pondus en fin d’année sont en train d’éclore faisant craindre une prolifération. Mais il n’est pas trop tard pour prendre ses précautions pour éviter la piqure.

En Pays de la Loire, le premier moustique tigre a été détecté en 2015 à Fontenay-le-Comte en Vendée. Depuis, le petit moustique noir et blanc colonise notre région. Aucun département n'est épargné. Fin 2022, le moustique tigre était présent dans 9 communes. À ce jour, 32 communes sont colonisées. La dernière en date recensée est le Mans au mois de septembre. Mais à l’échelle nationale, les Pays de la Loire, sont considérés, comme "faiblement colonisés, car moins de 40% des communes sont touchées", nuance Gwénaëlle Hivert, chargée de prévention santé environnementale à l’ARS.

50 œufs tous les 4 jours 

"Le moustique tigre ne pourra pas être éradiqué des Pays de la Loire. Il y a trop de mouvements internationaux", estime Gwénaëlle Hivert. "Mais on peut essayer de freiner sa progression ". Et c’est à chacun de nous d’agir. Une femelle pond dans des petits volumes d’eau stagnante. Cela va très vite. Elle pond environ 50 œufs tous les quatre jours. Le moustique tigre vit au maximum à 150 mètres de son lieu de naissance, à proximité de l’homme. "C’est un moustique urbain. Il a besoin de plusieurs repas de sang humain pour se nourrir et il vit un mois", poursuit Gweanelle Hivert.

Chacun doit donc veiller à vider ses coupelles d’eau dans le jardin ou sur le balcon pour supprimer les lieux de ponte et limiter le développement des moustiques. Les tas de pneus sont des lieux de prolifération des moustiques.

Danger pour l’homme ?

Contrairement au moustique commun, le moustique tigre est silencieux. Et il attaque en journée et en début de soirée. Sa piqûre douloureuse est dans la plupart des cas bénigne.

Mais le moustique tigre peut véhiculer des maladies comme la Dengue, le chikungunya, et le Zika.  Alors, la personne piquée peut être infectée. Il y avait eu un cas de Dengue importé en septembre dernier à Saint-Sébastien sur Loire.

Le moustique tigre vit au maximum à 150 mètres de son lieu de naissance, à proximité de l’homme.

Gwénaëlle Hivert

Chargée de la prévention de la santé environnementale à l'ARS

Et d'ajouter : "C’est un moustique urbain. Il a besoin de plusieurs repas de sang humain pour se nourrir et il vit un mois "

Moustique tigre sous très haute surveillance 

En Pays de la Loire, le moustique tigre est très très surveillé. Dès qu’un médecin reçoit en consultation un patient présentant des symptômes Dengue, de chikungunya, ou de Zika, il doit le déclarer à l’ARS.

226 pièges pondoirs sont répartis sur toute la région pour observer les mouvements de progression du moustique tigre.

Il existe aussi une plateforme de signalement citoyen pour transmettre des photos lorsqu’un moustique tigre est vu dans une commune. Il s'agit de Signalement-moustique.anses.fr

►Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité