Traversée de l’atlantique à la rame : le défi lancé par deux séniors

© Quniquatlantic Challenge
© Quniquatlantic Challenge

Philippe et Gilles, tous deux proches de la soixantaine, s’élanceront dans la traversée de l’Atlantique à la rame dans quelques jours. Objectif : prouver que le sport a des effets bénéfiques sur la santé.

Par Fabienne Even

A bord de leur bateau d’à peine 5 m2, ils se préparent à parcourir 5 000 kms, seuls et sans assistance, entre les iles Canaries et la Martinique. Philippe Berquin, 58 ans, et Gilles Ponthieux, bientôt 60 ans, prévoient de ramer 10 heures par jour et parcourir la distance en soixante jours.

Les deux amis ne sont pas des novices, ils ont à leur actif plusieurs traversées de l’Atlantique à la voile. A travers ce nouveau challenge, ils veulent défendre le rôle du sport dans le bien-être des séniors. "Le vieillissement n’est pas une fatalité : Il faut s’y préparer !", souligne Philippe Berquin.

Pour Gilles Ponthieux, l’enjeu va au-delà du défi sportif. Atteint de la maladie de Parkinson, il veut démontrer qu‘une maladie dégénérative n’entame en rien la capacité d’agir : "il faut se bouger, s’activer, il faut en profiter" confie-t-il.

Rendez-vous fin février 2018, de l’autre côté de l’Atlantique.

► Notre reportage
le Quinquatlantic Challenge

Sur le même sujet

Les + Lus