Coronavirus: la Mayenne reste en "vulnérabilité élevée", des campagnes de dépistage à Pornichet, La Baule et l'Ile d'Yeu

L’ARS et le préfet de Région ont pris la parole ce vendredi matin. Ils font le point sur la gestion de l’épidemie de Covid-19 dans les Pays de la Loire. L’heure n’est pas à l’inquiétude mais aux dépistages massifs.
Test de dépistage du covid 19 à l'hôpital de Saint-Nazaire
Test de dépistage du covid 19 à l'hôpital de Saint-Nazaire © France 3 Pays de la Loire
"Depuis plusieurs jours, le bruit de fond du virus commence à se faire entendre. D’où notre posture de vigilance et de réactivité", rappelle Jean-Jacques Coiplet, le directeur de l’Agence régionale de Santé.

Si les chiffres se veulent globalement rassurants, le taux de positivité augmente depuis le 21 juillet, notamment en  Mayenne.
 

La Mayenne toujours en vulnérabilité élevée

Il est aujourd’hui de 3,8% pour ce département contre 1,3 % pour la Loire Atlantique.  Et le taux d’incidence est de 110 cas pour 100 000 habitants.

"Ces chiffres s’expliquent par la politique de dépistage intense en Mayenne. 11 863 tests ont été réalisés depuis le 12 juillet soit 2 000 par jour", explique Jean-Jacques Coiplet.

Et ça va continuer. Le département est toujours placée en vulnérabilité élevée, avec 11 clusters recensés à ce jour.  

10 jours de dépistages préventifs à Pornichet et à La Baule

Dès dimanche, sur la côte en Loire-Atlantique, une campagne de dépistage va aussi commencer dans les bars et les restaurants de Pornichet. Ce qui représente 1 600 personnes.  

14 salariés du restaurant la Signature ont été dépistés positifs au covid-19. L’établissement est fermé depuis lundi, après la découverte d’un cas positif parmi le personnel. La liste de clients est en cours d’élaboration.

Même chose pour le bar La Terrasse. Cette campagne de dépistage préventif va durer dix jours, puis sera étendue au personnel des établissements de la Baule et du Pouliguen. Il est rappelé que les visières même intégrales, portées sans masque ne sont pas un élément de protection.  

Dépistage aussi sur le littoral vendéen

Autre campagne de dépistage lancée à l’initiative d’élus locaux en Vendée, en lien avec l’ARS. Dans les prochains jours, la population pourra se faire tester aux Sables d’Olonne, à la Roche sur yon, sur les iles de Noirmoutier et Yeu. Sur cette dernière, 3 cas de covid 19 sont recensés et isolés.   

Le préfet de la Région, Claude D’Harcourt, a aussi exprimé sa volonté d’être ferme envers les acteurs qui ne respectaient pas la mise en œuvre des mesures barrières indiquées dans les décrets du 10 juillet.  

"Il s’agit de rappeler aux hôteliers, restaurateurs, aux organisateurs de rassemblements, qu’ils ont une responsabité qui peut d’ailleurs être mise en cause. Et si elle n’est pas assumée, au nom de l’Etat je peux prononcer des fermetures administratives".

 

Contrôles de police dans les bars et restaurants

Mardi soir, 15 restaurants et bars de la Baule et de Pornichet ont été contrôlés par la police nationale et la police municipale. Objectif : voir si les  règles sanitaire étaient respectées.  

Jeudi soir, c’était à Nantes. Constat : les tables sont trop rapprochées les unes des autres dans les rues piétonnes. Les restaurateurs vont devoir revoir leur copie… Ces opérations vont se multiplier. Tous les deux, trois jours.


 





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société