France Télévisions crée un grand mouvement collectif pour lutter contre le cyberharcèlement : #AimeSansHaine

Le fléau du cyberharcèlement fait rage sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, 20% des 8/18 ans y ont déjà été confrontés, et seule une petite partie d’entre eux accepte d’en parler. C’était le cas d’ Aliya Chartier, autrice de “Juste une histoire de nudes” qui avait accepté de témoigner sur le plateau de France 3 Pays de la Loire en décembre 2020.

Elle a  publié un livre pour raconter ce fléau 2.0, le cyberharcèlement. Et son combat. A 14 ans, la jeune vendéenne est victime de Cyberharcèlement dans son collège de Palluau, en Vendée.

Elle tombe amoureuse "d’un prince"  qui lui demande d’envoyer des photos nues comme "preuves d’amour". L'enfer commence : "je me suis sentie seule, j’ai eu honte" raconte-t-elle alors sur le plateau de France 3 en décembre 2020. Son combat pour s’en sortir, elle le détaille dans son livre une histoire de nudes, au mois de juin 2020. elle a alors 19 ans et témoigne aussi dans le documentaire  d’Olivier Delacroix Ils font bouger les lignes

Retrouvez ici l'extrait du JT du 14 décembre 2020

 Aujourd’hui, en tant qu’acteur du service public, France Télévisions à un rôle majeur à jouer dans la lutte contre le cyberharcèlement, et lance une grande mobilisation autour de deux éléments majeurs :  

- Le hashtag #AimeSansHaine, qui accompagne l’ensemble des posts sur le sujets

-  Les 2 émojis cœur et larme 

L’objectif : sensibiliser le public, ouvrir un dialogue autour de ce phénomène de société grandissant et proposer des solutions concrètes

Cette mobilisation, qui part des réseaux sociaux, est portée par des influenceurs, par les réseaux sociaux du Groupe, avec de nombreux contenus sur le sujet toute la journée du 17/02, et aussi par les programmes et les visages de France Télévisions. Un film « un petit like peut avoir de grandes conséquences » sera posté le 17/02 sur les RS du groupe pour lancer cette mobilisation. Il sera aussi relayé sur les antennes.

Voici les 3 grands messages que vous pouvez partager : 

-Qu’on soit victime ou témoin de cyberharcèlement, on ne se tait pas 

France Télévisions lance un grand mouvement collectif pour lutter contre ce fléau avec le hashtag #AimeSansHaine et ce symbole  (cœur noir et larme).

Un symbole à utiliser comme un signe de ralliement ou un signal d’alarme, à partager massivement autour de vous sur les réseaux sociaux.

-Avant de liker, on réfléchit aux conséquences potentielles 

Un simple like sur une vidéo, un commentaire…peut avoir de grandes conséquences, et blesser les personnes concernées. Prenez toujours le temps de réfléchir avant de liker. 

- Pour trouver des réponses :

-Renvoyer vers les programmes de France Télévisions qui traitent du sujet, un corner dédié au sujet cyberharcèlement sera disponible sur France.tv dès le 17/02

-Renvoyer vers le 3018 (numéro et appli opérés par l’Association e-Enfance) en cas de cyberharcèlement

Il est aussi possible de renvoyer vers le site aimesanshaine.fr, où les sweats et tee-shirt sont en vente, et dont l’intégralité des recettes sera reversée à e-Enfance.