• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Vendée : envol vers l'éolien off-shore

© Alain Bachellier - Peche à pied devant le champ d'éolienne de Bouin en Vendée (France) Flickr
© Alain Bachellier - Peche à pied devant le champ d'éolienne de Bouin en Vendée (France) Flickr

La lettre d'information d'Avril, du projet Iles d'Yeu et de Noirmoutier éoliennes en mer,  en dit un peu plus sur l'éolien off-shore vendéen qui avance, comme prévu, sur le calendrier. 

Par Evelyne Jousset

Rappel sur le parc éolien de Vendée

Le projet de parc éolien en mer des Îles d’Yeu et de Noirmoutier prévoit l’installation de 62 éoliennes Adwen d’une puissance unitaire de 8 MW, sur une surface de 83 km² pour une puissance totale de 496 MW. Les éoliennes seront reliées à un poste électrique en mer par un réseau de câbles sous-marins. Le parc éolien en mer sera situé à 11.6 km de l’Île d’Yeu et à 16.5 km de Noirmoutier, sur une profondeur de fond marin variant de -17 mètres à -35 mètres.

Calendrier du projet respecté

Le 13 mars dernier, la Commission Européenne a approuvé la fusion entre Gamesa et Siemens, mettant fin à près d’un an d’interrogations sur la reprise des activités du fournisseur de turbines Adwen. Une nouvelle qui rassure les porteurs du projet car elle confirme leur collaboration avec un fournisseur de turbines crédible sur les plans financiers et techniques. La première éolienne en mer au monde, en 1991 au Danemark, avait été créée par Siemens qui depuis se développe en Europe. La prochaine étape devrait être, d'ici juin prochain, le dépôt des dossiers de demandes d'autorisation. 
Sous réserve de l’obtention des autorisations par le maître d’ouvrage, la construction et l’installation du parc débuteront en 2019 permettant, ainsi, la mise en service de 40 % des éoliennes avant le 1er juillet 2021. L’exploitation du parc est prévue pour une durée de 20 à 25 ans. À partir de 2041 au plus tôt, le parc éolien sera démantelé. Cette opération durera deux ans en vue d’une remise en état du site dans un état comparable à celui établi lors de l’état initial.

Des craintes environnementlaes 

Pour informer et peut-être rassurer, un outil numérique de simulation visuelle basé sur des techniques de photomontage, a été mis en place sur le site  Iles d'Yeu - Noirmoutier éoliennes en mer
Car l'éolien ne fait pas l'unanimité. Le 25 Mars dernier venus de Vendée et des Deux-Sèvres des anti-éolien ont manifesté à la Roche-sur-Yon. Selon le porte-parole de Vent de Furie "Les éoliennes ne poussent pas là où il y a du vent, mais là où il y a des subventions". Une concertation  va se poursuivre à toutes les phases du projet. Par ailleurs, le projet de parc éolien en mer des Iles d’Yeu et de Noirmoutier fait l’objet de discussions régulières avec le Syndicat départemental d’Energie et d’Equipement de Vendée et sa société d’économie mixte Vendée Energie. Un projet de tourisme industriel autour des parcs éoliens français est en cours d'étude. 

Unanimité politique dans la Région

Si la droite a toujours défendu ce projet, le groupe des élus PS à la Région soutien le développement des éoliennes et rappelle son « attachement à toutes les formes d’énergies renouvelables ».  Emmanuelle Bouchaud, conseillère régionale, va plus loin
« chacun doit être conscient du fait que nous ne pourrons pas atteindre nos objectifs en énergies renouvelables si nous n’investissons pas massivement dans l’énergie éolienne, sur terre comme en mer ».


Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus