Cet article date de plus de 3 ans

Meurtre d'Angèle : deuxième jour d'assises à la Roche-sur-Yon

Deuxième jour du procès d'assises autour de la mort d'Angèle, 4 ans, dont le corps avait été retrouvé en 2014 à Saint-Georges-de-Pointindoux (Vendée). Des proches de sa mère et de son beau-père témoignent aujourd'hui.
La mère de Jordane Dubois et une amie du couple ont notamment pu être entendues lors du deuxième jour d'audience.
La mère de Jordane Dubois et une amie du couple ont notamment pu être entendues lors du deuxième jour d'audience. © Olivier Quentin
"J'ai commis des gestes", a expliqué Jordane Dubois lors du premier jour de procès, hier (09/10/2017), à la Roche-surYon. "On m'a enlevé ma fille pour l'éternité".

La jeune femme de 24 ans reconnait être à l'origine de la mort par strangulation de sa fille, Angèle, âgée de 4 ans en 2014. Elle est accusée de meurtre. Dans la salle d'audience, David Pharisien, compagnon de Jordane Dubois au moment des faits, est lui accusé de torture et d'actes de barbarie.

Mardi matin, le second jour du procès s'est ouvert sur le témoignage de la mère de Jordane Dubois, par vidéoconférence. "Elle n'a jamais levé la main sur sa fille, elle s'en occupait vraiment bien, même si leur relation était fusionnelle", raconte la grand-mère d'Angèle.

La drogue, et notamment le cannabis, consommé de manière régulière par les deux accusés, est parallèlement évoquée fréquemment lors des auditions.

Cet après-midi, le médecin légiste viendra expliquer de manière plus détaillée les sévices subis par l'enfant. Un moment charnière dans le procès, dont le verdict est attendu pour vendredi.

Olivier Quentin raconte la matinée du deuxième jour du procès d'assises à la Roche-sur-Yon :
durée de la vidéo: 01 min 09
Deuxième jour d'assises à la Roche-sur-Yon ©France 3 PdL

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société assises