• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

La Roche-sur-Yon : quand le mouvement des Gilets jaunes plombe l'activité commerciale des Flâneries

Les Gilest jaunes sont installés rond-point des Flâneries à l'entrée de La Roche-sur-Yon / © France 3 Pays de la Loire
Les Gilest jaunes sont installés rond-point des Flâneries à l'entrée de La Roche-sur-Yon / © France 3 Pays de la Loire

Les Gilets jaunes sont installés depuis samedi dernier rond-point des Flâneries à La Roche-sur-Yon. Ils luttent pour défendre le pouvoir d'achat mais, paradoxalement, plombent l'économie du centre commercial tout proche.

Par France 3 Pays de la Loire

Le centre commercial des Flâneries est situé à l'entrée de La Roche-sur-Yon, un axe stratégique pour l'accès à la ville depuis Nantes.

Samedi dernier, au premier jour de la mobilisation des Gilets jaunes, le chiffre d'affaires de la galerie commerciale a chuté de 80% en moyenne.

Et le rond-point des Flâneries, permettant l'accès aux commerces, est resté occupé par les Gilets jaunes les jours suivants. 
Bilan : une nouvelle baisse de 30% du chiffre d'affaires lundi et mardi dernier.

Cela tombe mal à la veille du Black Friday et à un mois de Noël.
"On est pour beaucoup des petites entreprises indépendantes, des commerçants qui emploient entre 5 et 10 salariés", explique Clotaire Brunet, président de l'association des commerçants des Flâneries, "sur des périodes fortes comme actuellement, c'est difficile de faire face à cette très grosse perte de chiffre d'affaires".

Car ce sont 400 salariés qui travaillent dans la galerie marchande des Flâneries.

Les salariés qui sont impactés sur Les Flâneries, sont impactés sur leur pouvoir d'achat - Clotaire Uveteau

"Il va y avoir un impact sur mon salaire, car j'ai un fixe et un pourcentage mensuel sur les ventes", déplore Catherine Uveteau, salariée de la galerie commerciale des Flâneries.

"Évidemment qu'on est solidaires du mouvement, le ras-le-bol fiscal touche tout le monde" poursuit Clotaire Uveteau, mais "on se pose la question : pourquoi nous ? on fait partie du tissus économique local, on emploie des salariés, on habite tous dans un périmètre de 30 kilomètres, on fait vivre le bassin yonnais".

Mercredi, les commerçants du centre des Flâneries ont été reçus à la Préfecture à La Roche en compagnie de la Chambre de commerce et d’industrie de la Vendée, de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) et d'autres petites entreprises pour faire "un point de situation".


► Le reportage de notre rédaction 
 
La Roche-sur-Yon : quand le mouvement des Gilets jaunes plombe l'activité commerciale des Flâneries





 

A lire aussi

Sur le même sujet

travaux pont de Cheviré

Les + Lus