Le sablais Pierre Le Corre remporte l'Ironman 70.3... à domicile !

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elodie Soulard

Un Ironman 70.3 , c’est l’épreuve sportive à la mode . Un triathlon où les amateurs se frottent aux meilleurs mondiaux. Ce dimanche, c’était la 4ème édition de celui des Sables d’Olonne-Vendée. Le rendez-vous a encore attiré les foules dans la station balnéaire.

Les sportifs de l’Ironman 70.3 Les Sables d’Olonne-Vendée sont matinaux en ce dimanche 4 juillet. Dès 7h, les 3200 triathlètes ont plongé dans le grand bain. Départ de la grande plage pour un parcours d’1,9 km de natation en remontant le mythique chenal du Vendée Globe. Arrivés à Port Olonna, pas une minute à perdre. Chacun enfourche son vélo et met son casque sur la tête. Et c’est parti à fond pour un parcours de 90 kilomètres au cœur des marais salants et de la forêt des Olonnes.

Des milliers de spectateurs sur tout le parcours

Et il faut garder des forces pour la troisième épreuve. Celle de la course à pied. Un semi-marathon ( 21 kilomètres), soit deux boucles, qui a emmené les triathlètes du Remblai jusqu’au Puits d’Enfer. Tout le long du parcours, des milliers de spectateurs ont soutenu ces sportifs. " Dès le début de la semaine, on ressentait que ce serait une édition spéciale. La météo s’annonçait magnifique et le public était au rendez-vous dès le petit matin pour encourager les athlètes", se réjouit Théo Delcampe, le directeur de course de l’Ironman 70.3 Les Sables d’Olonne-Vendée.

3200 triathlètes amateurs et sportifs de haut niveau 

Et il y avait du beau monde ce dimanche en compétition notamment des sportifs de haut niveau comme l’ancien cycliste Sylvain Chavanel dont c’était la première. Le skipper Sébastien Simon s’est aussi lancé le défi de boucler son premier triathlon, une pause "active" dans sa recherche de sponsors en vue de son prochain Vendée Globe en 2024..

Le vainqueur, c'est lui : Pierre Le Corre, un sablais qui remporte ce 4ème Ironman 70.3 en 3h41 min et 05 secondes.

Ovation du public à l'arrivée évidemment ! Le triathlète des Sables Vendée Triathlon (LVT) a brillé à domicile, une semaine après son titre de champion du monde de relais mixte à Montréal. À peine la ligne franchie, il déclarait à nos confrères du journal des Sables: " Je suis hyper content de gagner aux Sables. Le public était à fond derrière nous. Il a été incroyable. C’est rare de voir autant d’ambiance dans notre discipline" . Pierre Le Corre devance de 5 minutes Yvan Larriges lui aussi du LVT et le belge Syben Baelde.

Du côté des femmes, les triathlètes locales Charlène Clavel et Alexia Bailly, toutes les deux licenciées aux Sables Vendée Triathlon n’ont pas réussi à suivre le rythme de l’Italienne Marta Bernardi, qui les double et les lâches dès les premiers kilomètres de course à pied.

L’italienne remporte aux Sables sa première victoire en Ironman 70.3 en 4h12min et 24 secondes. Alexia Bailly finit 2ème   à une minute, suivie de Charlène Clavel.