Portrait. Laurène rénove la maison de sa grand-mère pour accueillir des enfants placés

durée de la vidéo : 00h05mn00s
Laurène Jaunet a rénové la maison de sa grand-mère pour accueillir des enfants de l'ASE ©Atlantic Télévision by Mstream Studios

À La Merlatière, un petit village de Vendée, Laurène Jaunet, 27 ans, a réaménagé la maison de sa grand-mère pour accueillir des enfants placés à l’aide sociale à l’enfance. Elle accueillera deux enfants et deux adultes accompagnateurs.

Depuis trois ans, Laurène est psychomotricienne à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris et à Eaubonne. La jeune femme s’occupe notamment d’enfants placés à l'ASE (Aide Sociale à l’Enfance).

Une rencontre marquante

En 2022, elle est particulièrement touchée par une rencontre dans son service à l'hôpital. Un petit garçon de sept ans, avec des troubles du comportement, n’a pas de place prévue en foyer pour sa sortie de l'hôpital. "Avec une collègue, on lui cherchait une place dans un foyer en Ile-de-France et on n'a jamais trouvé. Il avait trop de troubles du comportement, il a fini par aller dans un foyer dans l’Oise."

La jeune vendéenne qui fait face quotidiennement au manque de places pour les accueillir, à une idée : transformer la maison de sa grand-mère en lieu d’accueil pour les enfants placés.

Pour moi, ce projet est une évidence !

Laurène Jaunet

Une idée audacieuse 

En effet, en parallèle, Maria, la grand-mère de Laurène, quitte sa maison pour l’EHPAD. La maison de famille, située juste à côté de la ferme et de la maison de ses parents, se retrouve vacante. Laurène propose alors à ses parents, qui pensaient louer la maison à des particuliers, son projet.

"En novembre 2022, j’ai proposé à mes parents d'accueillir des enfants de l'ASE dans cette maison." Partants, ils la soutiennent et Laurène se lance dans cette nouvelle aventure. La jeune femme contacte divers organismes et associations pour concrétiser son projet et trouve une association avec laquelle ils donneront une nouvelle vie à cette maison.

"Au début, je voulais que la maison accueille des enfants placés pour des séjours de rupture, mais ça demandait un gros investissement personnel, nous avons trouvé une association qui propose de l’accueil sur le long terme." Ensemble, ils travaillent à adapter la maison aux besoins des enfants.

Les travaux d'aménagement

Des réaménagements ont été faits : deux salles de bains ont été construites pour les adultes, et les murs ont été renforcés pour garantir la sécurité et le confort des jeunes résidents. Une fois terminée, la maison accueillera deux enfants et deux adultes accompagnateurs.

Laurène en parle dès le début à sa grand-mère pour être sûre qu’elle soit à l'aise avec ce nouveau projet. "Elle était inquiète de savoir si ça allait bien se passer. Est-ce que les enfants allaient se sentir bien dans cette maison ? 

Je sais que ma grand-mère a toujours aidé les autres et qu'elle est contente que ça se fasse.

Laurène Jaunet

Sans financement pour effectuer les travaux, Laurène et sa famille s’investissent à 100 % dans la rénovation et font appel à des entreprises locales pour la plomberie et la menuiserie. "Nous sommes dans l'attente d'une reconnaissance symbolique du territoire de Vendée, explique Laurène.

Les premiers locataires devraient faire leur entrée dans la maison de Maria mi-mai.

Laurène, quant à elle, aimerait retenter l’expérience : "Si l’occasion se représente, j’aimerais rencontrer d’autres associations et peut-être un jour m’y consacrer entièrement."

► Retrouvez tous les témoignages Vous Êtes Formidables sur france.tv

► Voir l'ensemble de nos programmes sur france.tv

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité