• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Les Sables d'Olonne : Pierrette et Paul, octogénaires et pas mal d'heures de vol

Pierrette adore piloter et part souvent en vol avec son mari Paul.
Pierrette adore piloter et part souvent en vol avec son mari Paul.

Ils ont 82 et 87 ans et ont fait ensemble de nombreux voyages à travers le monde. L'âge venant, ils ont eu envie de lever le pied... et de décoller. Alors, sans hésiter, ils ont passé à l'aéroclub de Château d'Olonne leur brevet de pilote d'avion.

Par Olivier Quentin

Aidée, d'un membre de l'aéroclub des Sables d'Olonne, Pierrette pousse la lourde porte du hangar. Il va falloir sortir trois avions avant de pouvoir extraire le Piper. Qu'à cela ne tienne, Pierrette pousse, tire, parque et voilà le Piper qui peut sortir à son tour. Un quatre places, une Rolls pour ceux qui pratiquent le vol de loisir. Paul l'a offert à Pierrette lorsqu'ils ont passé ensemble leur brevet. Ils avaient alors la soixantaine et s'installaient en Vendée après un long voyage autour du monde sur leur voilier. Lui est belge, elle bourguignonne et la voile les avaient bien passionnés mais avec l'âge ils ont préféré prendre de la hauteur.

La terre vue du ciel, c'est magnifique !


 "On s'installe dans un avion comme dans une voiture, nous explique Paul, 87 ans. Et puis la terre vue du ciel c'est magnifique !" Et ils en ont vu du paysage, l'Afrique, l'Egypte, l'Europe, la Finlande. Pierrette 82 ans, reste émerveillée par la France, le Massif Central et les Alpes. "J'adore voler, s'exclame-t-elle. Quand vous décollez avec cet avion dans les mains c'est fantastique ! Ils prennent le manche à tour de rôle, suivant les envies. Pierrette a 300 heures de vol de plus que Paul d'ailleurs c'est elle la propriétaire de l'avion que lui a offert son mari. Et elle en rit encore de la surprise de ce technicien dans un atelier de réparation qui n'en croyait pas ses yeux de voir une femme de son âge proprio d'un avion. 

>> voir la vidéo.
Pierrette et Paul, toujours pilotes à plus de 80 ans


On ne peut qu'envier la fraîcheur et l'enthousiasme de ce couple d'octogénaires. Une âme d'aventuriers et surtout une grande capacité à s'emerveiller. A la question que ferez-vous quand vous ne pourrez plus voler ? Paul répond après une hésitation : " du saut en parachute". Une blague bien sûr. Quoique...

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus