"Un acte odieux et lâche" : un brancardier de l'hôpital de Challans en Vendée passé à tabac par les proches d'un patient

L'agression s'est déroulée samedi 6 avril en fin de matinée à l'hôpital de Challans en Vendée. Un brancardier a été grièvement blessé après avoir été passé à tabac par des proches d'un patient qui trouvaient sa prise en charge trop lente.

Une enquête pour "violences contre personnel médical" a été ouverte par le parquet des Sables d'Olonne après la violente agression qui s'est déroulée samedi 6 avril 2024 au Centre Hospitalier Loire Vendée Océan située sur la commune de Challans dans le sud de la Vendée.

D'après la procureure de la République des Sables d'Olonne jointe par téléphone "plusieurs personnes se sont présentées samedi 6 avril 2024 à l'hôpital de Challans" explique Gwenaëlle Cotto.

Il y avait deux personnes qui étaient blessées. Un des proches d'un des blessés trouvait que c'était trop long. Et il s'en est pris un ambulancier qui était là et lui a asséné des coups de poing

Gwenaëlle Cotto

Procureure de la République des Sables d'Olonne

Suite à ces blessures la victime a reçu un arrêt de travail supérieur à 8 jours indique la procureure de la République des Sables d'Olonne.

L'ambulancier a été entendu par les enquêteurs de la brigade de gendarmerie de Challans ce dimanche 7 avril.

Les enquêteurs poursuivent leur investigation pour identifier et appréhender le suspect.

L'auteur de cet acte risque "jusqu'à 5 ans de prison" pour "violences contre personnel médical ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours".

Au mauvais moment au mauvais endroit

Selon le délégué syndical CFDT de l'hôpital de Challans joint par l'AFP les proches du patient "venus pour une brûlure" se sont énervés car ils trouvaient "que la prise en charge n'était pas assez rapide" détaille Sylvain Batard.

Dans leur énervement un collègue qui passait pour prendre sa pause sur le parking a été sauvagement agréssé.

Sylvain Batard

délégué CFDT Hôpital de Challans

"Le brancardier est toujours hospitalisé mais ses jours ne sont plus en danger" a indiqué de son côté le directeur du Groupe hospitalier de Vendée, structure qui chapeaute l'hôpital de Challans.

"Une cellule de soutien psychologique a été mise en place" a également précisé Françis Saint-Hubert lors d'une conférence de presse ce dimanche 7 avril 2024 à Challans.

La direction du groupe hospitalier de Vendée qui a porté plainte indique réfléchir à renforcer la sécurité de l'hôpital suite à cet incident qui s'est produit à l'extérieur de l'enceinte médicale.

Condamnation unanime

Les réactions du monde médical sont nombreuses après cette agression d'un personnel de santé dans l'exercice de son métier.

Les équipes du SAMU de la Vendée "apportent leur soutien" à leur collègue brancardier "agressé dans le cadre de ses fonctions".

Le ministre délégué à la santé Frédéric Valletoux a dénoncé "un acte odieux et lâche" sur X (ex Twitter).

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité