Vendée : à quoi va servir le contrat de relance et de transition écologique signé pour le sud du département ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Calcagni avec Fabienne Even
La Faute-Sur-Mer fait partie des 44 communes concernées par la signature du 14ème Contrat de Relance et de Transition Ecologique
La Faute-Sur-Mer fait partie des 44 communes concernées par la signature du 14ème Contrat de Relance et de Transition Ecologique © Juliette Poirier

C'est un nouvel outil pour faciliter la relance économique et la transition écologique que propose l'Etat aux collectivités locales et territoriales. Un contrat unique d'une durée de 6 ans. Une vingtaine de contrats de ce type doivent être signés en Vendée d'ici la fin 2021.

Le CRTE (petit nom du Contrat de Relance et de Transition Ecologique) relève du couteau suisse pour les uns car il regroupe dans un seul contrat tous les dispositifs existants (contrat de ville, Action cœur de ville, Petites villes de demain, Contrat de transition écologique par exemple). Pour les autres c'est une coquille vide car sa signature, à ce stade, n'offre aucune garantie d'engagement  par l'Etat.

Ce Contrat s’applique à des domaines aussi variés que l’éducation, le sport, la santé, la culture, la revitalisation urbaine, la mobilité, les emplois, l’agriculture.

Avec à chaque fois une attention portée à ce que ces projets soient économes en foncier et en ressources et qu'ils améliorent l’état des milieux naturels.

 

 

8 millions d'euros pour la Vendée

Concrètement le CRTE c'est d'abord une enveloppe de 8 millions d'euros pour les collectivités vendéennes.

Le premier du genre a été signé en août 2021 avec la communauté d'agglomération des Sables d'Olonne.

Il a notamment permis la modernisation de l'éclairage urbain avec des lampes LED (700 000 euros), le développement de la filière hydrogène vert (600 000 euros) mais aussi le financement d'une partie du plan vélo de l'agglomération (300 000 euros).

 

Le 14ème CRTE a été signé en Vendée ce lundi 18 octobre 2021 avec la communauté de communes du Sud Vendée Littoral qui comprend 44 communes autour de Luçon.

Et notamment la commune de La Faute-sur-Mer où la tempête Xynthia a fait 29 morts en février 2010.

C'est symboliquement dans cette commune que s'est déroulée la signature en présence de Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

"Il y a des financements qui sont souvent complétés par la Région et le Département" explique la Ministre, "ce qui rend possible pour les plus petits communes d'avoir des projets qui vont au bout".

L'accent mis sur l'environnement

Rien d'étonnant que dans ce territoire rural peuplé de 56 000 habitants, terre de marais et de parc naturel l'accent pour les projets soit mis sur l'environnement.

"Nous avons un territoire très diversifié, plaine, bocage, marais " explique Brigitte Hybert, la présidente de la Communauté de communes Sud Vendée Littoral.

Projet le plus abouti pour l'instant dans le cadre de ce CRTE , la rénovation du logis de la distillerie Vrignaud crée à Luçon en 1812.

"On va aussi avoir des projets autour de la mobilité et de l'habitat qui sont des vraies problématiques sur un territoire aussi vaste que le notre" ajoute Brigitte Hybert.

En matière d'habitat il s'agit notamment de remettre à niveau les logements en matière d'énergie.

Une aide financière mais aussi des moyens humains

Pour la commune de La Faute-sur-Mer, dramatiquement touchée par la tempête Xynthia, ce contrat est un outil financier bienvenu comme le confirme Laurent Huger, le maire de La Faute-sur-Mer.

"Ici c'est par exemple le Casino des Dunes et le Pavillon des Dunes qui pourront être rénovés, donc on voir l'importance de cette contractualisation" assure-t-il.

Mais les moyens financiers ne sont pas tout, ajoute l'édile. Qui évoque aussi la difficulté, pour des petites communes comme la sienne, de disposer de capacité pour porter techniquement les projets.

"Souvent il y a une seule personne c'est le directeur général des services qui est capable d'aller chercher la construction des contrats de subvention, voir comment on va développer ces fonds", constate Laurent Huger, " Il y a aussi l'ingénierie du projet, c'est ce qui est compliqué.".

Dans le cadre de ce CRTE la création d'un emploi administratif permettra à un jeune diplômé de venir épauler l'équipe municipale pendant une durée allant jusqu'à 18 mois (NDLR: on appelle ce dispositif le volontariat territorial en administration).

"C'est concret, c'est une très bonne idée" assure le maire de La Faute-sur-Mer.

La Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales a profité de son déplacement en Vendée pour annoncer que 350 millions d'euros seront alloués à ce dispositif en France pour l'année 2022. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.