Vendée Arctique : course neutralisée et un abandon en raison des mauvaises conditions météo

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elodie Soulard

Non seulement les 24 skippers ne feront pas le tour de l’Islande, mais la Vendée Arctique-Les Sables d'Olonne vient d’être neutralisée en raison de la dégradation des conditions météorologiques dans le Grand Nord.Le sablais Manu Cousin abandonne.

Quand ça veut pas, ça veut pas. Partis le dimanche 12 juin des Sables d’Olonne, les 24 skippers apprenaient ce jeudi qu’ils ne feraient finalement pas le tour de l’Islande. La raison: une dépression très active sur une mer formée et croisée.

La nuit dernière la nouvelle est tombée : neutralisation de la Vendée Arctique. Une première !  Pour les skippers de tête, les conditions allaient devenir particulièrement costauds ce vendredi après-midi à cause d’une dépression qui se creuse progressivement vers le Nord-Est de l’Islande. Des vents forts  avec des rafales à plus de 50 nœuds sont annoncés.

"Dans un souci de fair-play et d’équité, nous avons donc décidé que les skippers puissent s’abriter dès qu’ils auront passé la porte située au Sud-Est de l’Islande", explique dans un communiqué Francis Le Goff, directeur de la course la Vendée –Arctique-Les Sables d’Olonne.

Discussions en cours avec des ports 

"Les temps de chaque skipper seront enregistrés  à la porte avant qu’ils puissent se mettre à l’abri. Nous avons entamé des discussions avec des ports qui pourraient être susceptibles de les accueillir ", continue le directeur de la course.

 La course reprendra quand le calme sera revenu sur les océans. Les modalités sont en train d’être définies.

" Notre devoir est d’assurer la sécurité des marins et de se prémunir de tous les risques éventuels", rappelle Alain Lebœuf, président de la SAEM Vendée  et du département de la Vendée. "Après cette parenthèse, ils reprendront la route et nous aurons tous à cœur de suivre leurs aventures ".

Un abandon de raison 

Le sablais Manuel Cousin (Groupe Sétin) a annoncé son abandon ce vendredi après-midi. "On a été plusieurs à se poser la question de savoir s'il fallait aller dans cette grosse dépression. Les copains qui y sont essuient des vents à plus de 60 noeuds. Moi même en m'éloignant par le sud, j'endure des vents de 47 noeuds. C'est très chaud. Il pourrait s'en passer des choses au centre de cette dépression", indique déçu le skipper. "C'est un abandon de raison et je dois l'assumer, même si j'ai plein de regrets", poursuit-il.

Le skipper souhaite avant tout préserver son IMOCA. La Vendée Arctique est une des premières courses qualificatives pour le Vendée Globe 2024. Mardi au plus tard, Manuel Cousin sera de retour à son port d'attache des Sables d'Olonne. C'est le deuxième abandon, après celui lundi du hongrois Szabolcs Weöres (Szabi Racing).

 

Le classement de ce vendredi à 12h :

  • 1-Charlie Dalin (APIVIA)
  • 2-Jérémie Beyou (CHARAL)
  • 3-Thomas Ruyant (LINKEDOUT)