Vendée : la comète Neowise comme un feu d'artifice cosmique

David de Cuevas est astronome amateur, avec Liam, son fils de 8 ans, il se sont levés à 3 heures du matin pour voir passer la comète Neowise, et en faire des photos, un feu d'artifice cosmique pour week-end prolongé de 14 juillet, en quelque sorte.

David de Cuevas est animateur passionné d'astronomie en Vendée, il a réalisé cette image de la comète Neowise vers 4h du matin le 13 juillet 2020
David de Cuevas est animateur passionné d'astronomie en Vendée, il a réalisé cette image de la comète Neowise vers 4h du matin le 13 juillet 2020 © David de Cuevas, les Étoiles au vent
Liam s'est un peu frotté les yeux vers 3 heures du matin, mais l'excitation du moment a vite fait oublier l'heure trop matinale. "Liam me suit avec le télescope, il m'aide avec l'ordi, il aime sortir la nuit avec son papa !" Le papa, c'est David de Cuevas, qui a changé de vie professionnelle pour garder la tête dans les étoiles.

"L'astronomie est devenue une passion il a une douzaine d'années, je travaillais dans l'agro-alimentaire, et j'ai eu envie de me consacrer à ma passion en me formant au métier d'animateur." David a créé l'association "les Étoiles au vent" à Treize-Vents en Vendée. Il partage sa passion et sa connaissance du ciel et des galaxies avec le public. Animations collectives, ou chez des particuliers : "beaucoup de gens veulent découvrir l'espace depuis leur jardin !"

La famille de Cuevas vit au rythme du cosmos. Liam du haut de ses 8 ans ne voulait pas manquer cette occasion de voir passer la comète. Neowise était au plus proche du soleil vers le 3 juillet dernier, et elle sera au plus proche de la terre vers le 23. Laissant un peu de temps aux observateurs pour la voir se rapprocher.
 
De quoi se compose la comète Neowise qui avance dans l'espace à la vitesse de 44 km par seconde
De quoi se compose la comète Neowise qui avance dans l'espace à la vitesse de 44 km par seconde © David de Cuevas


La comète donne l'impression de passer et repasser dans notre ciel du côté du nord. Il n'en est rien, "sa trajectoire est plutôt rectiligne, passée au plus près du soleil qui l'a rejetée dans l'espace à 125 millions de kilomètres de la terre." L'amas de glace et de rochers, résultat d'une collision d'astéroïdes, continue de parcourir le vide sidéral "à raison de 44 km chaque seconde ! Soit 50 fois plus vite qu'une balle de revolver !" Pour le plus grand plaisir des astronomes. Et du nôtre aussi, profanes émerveillés que nous sommes !



 
Si vous souhaitez contempler la comète depuis chez vous...
Durant son passage à 25 millions de km du soleil, les couches extérieures de Neowise se sont réchauffées jusqu'à ce qu'une partie de la glace se transforme en gaz. Ce processus libère des grains de poussière enfermés dans la glace, qui se réchauffent pour former un nuage incandescent autour du noyau. On appelle cet amas de poussière "coma", c'est ce qui permet aux astronomes, et aux autres, d'observer à l'œil nu ou avec une modeste paire de jumelles, la comète dans toute sa splendeur.

La comète étant encore proche du soleil, son observation est plus aisée la nuit. On peut l'observer dans l'heure précédant le lever du soleil, ou au crépuscule, en direction du nord.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
astronomie culture sciences espace loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter