• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

Vendée : un forcené interpellé après des tirs à L'Herbergement

Annie est une habitante du Petit Chaillou, elle dit avoir entendu des coups de feu vers 15h / © Manon Monnier - France 3 PDL
Annie est une habitante du Petit Chaillou, elle dit avoir entendu des coups de feu vers 15h / © Manon Monnier - France 3 PDL

Un homme armé a été interpellé ce jeudi après des tirs près du lieu-dit le Petit Chaillou, à L'Herbergement, en Vendée, mercredi soir. Il s'est rendu à 5h30 après s'être retranché chez lui pendant 14 heures, mobilisant le GIGN toute la nuit. Il est en soin psychiatrique en attendant son audition.

Par Emma Derome

Le calme est revenu ce jeudi matin au lieu-dit le Petit Chaillou, près de L'Herbergement, en Vendée. Ce hameau situé en bordure de la voie rapide entre La Roche-sur-Yon et Montaigu a pourtant été évacué mercredi soir après qu'un habitant de 45 ans, armé et tirant des coups de feu, se soit retranché chez lui en début d'après-midi.

Dépressif, tout juste séparé de sa conjointe, et avec des soucis professionnels, ce père de famille avait annoncé à ses proches qu'il allait mettre fin à ses jours. Il était sorti ce mercredi d'un séjour en hôpital psychiatrique. Alerté, les gendarmes sont arrivés vers 16 heures à son domicile. Celui-ci a alors tiré des coups de feu en leur direction avec un fusil de chasse. L'un des tirs a touché leur véhicule, mais aucun blessé n'est à déplorer. 

Après avoir passé près de 15 heures enfermé chez lui, l'homme s'est rendu ce jeudi à 5h30 du matin au GIGN, qui a négocié avec lui toute la nuit.

Il a été placé en garde à vue puis confié à une unité se soins psychiatriques en attendant d'être auditionné, selon le vice-procureur de La Roche-sur-Yon.
 

"J'ai entendu des tirs, j'ai pensé à des chasseurs"

Annie, riveraine, a entendu des tirs un peu avant 15 heures, avant de voir débarquer les gendarmes, qui lui ont demandé d'évacuer la zone. Elle a d'abord cru à une partie de chasse : "Il était 14h55 quand j’ai entendu trois coups de fusil, un temps de pause, et deux autres coups de fusil. Je me suis dit c’est bizarre c’est comme quand il y a la chasse… A 17 heures, on a vu les gendarme arriver sur notre terrain en nous demandant de quitter les lieux très rapidement en fermant tout, et en prenant nos petits-enfants."
 

D'autres coups de feu ont été entendu vers 21 heures, selon notre reporter présente sur place.

Le lieu-dit, situé près dans le nord-ouest de la Vendée, près de Montaigu, est en lisière de l'A83. Dans la soirée, de gros bouchons se sont formés sur l'autoroute. La sortie n°4 au niveau de Montaigu était interdite jusqu'à 5h30 ce jeudi matin, bloquée par les gendarmes.
 


► Voir le reportage de notre rédaction :
 

 

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus