• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • SPORT
  • CULTURE
  • ÉCONOMIE

Journal de la Méditerranée : redevenir un enfant loin de la guerre en Syrie

Enfants syriens dans le camp de réfugiés de Domiz / © AFP
Enfants syriens dans le camp de réfugiés de Domiz / © AFP

Ce samedi 30 novembre 2013 dans le Journal de la Méditerranée : la parole des enfants syriens réfugiés dans le camp de Domiz au Kudirstan irakien, la découverte de Rome avec ses habitants le temps d'un week-end , mais aussi le décès du cinéaste Georges Lautner, né à Nice. 

Par France 3 Toutes Régions

Journal de la Méditerranée du 30 novembre 2013
Journal de la Méditerranée du 30 novembre 2013


Loin de la guerre en Syrie, les enfants s’expriment

"Ce que j'ai vu, personne ne l'a vu...des avions de combat, des missiles, des mitrailleuses et des tanks. J'ai eu une peur pas possible..." C’est ainsi qu’Omar,un  petit garçon syrien d’une dizaine d’années raconte « sa » guerre, celle  qui l'a contraint à fuir son pays avec sa famille, loin de ce conflit interminable aux massacres quotidiens. 
Domiz est le plus grand camp de réfugiés syriens du Kurdistan irakien . 60.000 personnes vivent ici, pour la moitié des enfants, et tous aspirent à la paix comme l'explique Euronews dans son dossier.

Week-end à Rome

Quand la neige et le froid font leur apparition, il est grand temps de prendre la route du sud et pourquoi pas pour un grand week-end à Rome. Entre les apéritifs du vendredi soir, où les discussions se font autant avec les mots qu’avec les mains, et les balades du samedi au bord de mer avant de partager les spaghettis en terrasse, il reste encore du temps pour un culte commun : l’AS.Roma. 
Chaque année, ils sont 4 millions de touristes français à venir partager ce genre de bon moments avec les romains.

Georges le Niçois

La mort de Georges Lautner  à l'âge de 87 ans a provoqué une vive émotion en France. L'homme aux 42 films, dont l'inoubliable "Les Tontons Flingueurs", fut sans conteste le cinéaste français le plus populaire de sa  génération. L'occasion de rappeler dans ce Journal de la Méditerranée que le réalisateur, né à Nice en 1926, vivait à Grasse depuis plusieurs décennies et de recueillir aussi la réaction de personnalités locales qui l'ont bien connu.

Georges Lautner en 2012 devant une affiche des "Tontons flingueurs"" / © AFP
Georges Lautner en 2012 devant une affiche des "Tontons flingueurs"" / © AFP

Sur le même sujet

Gard : pour les urgentistes d'Alès