100 caravanes occupent un parc public à Meylan: plaintes de la mairie et d'EDF

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mickael Guiho
Photo d'illustration. Une caravane dans un camp d'évangélistes.
Photo d'illustration. Une caravane dans un camp d'évangélistes. © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Depuis jeudi 24 juillet, une centaine de caravanes sont installées illégalement dans le parc Bruchet à Meylan (Isère). En attendant un hypothétique expulsion ordonnée par le Préfet, la Mairie a porté plainte au pénal. Mardi 29 juillet, EDF a porté plainte pour "vol d'énergie".

Ils sont arrivés en pleine journée, jeudi 24 juillet. Une centaine de caravanes, tractées par autant de véhicules, se sont installées dans le parc Bruchet à Meylan, en Isère. Mardi 29 juillet, un grand chapiteau blanc était toujours installé au milieu de la pelouse encore bien verte.

Prévenus par des riverains voyant ce bal monstrueux de caravanes, des agents municipaux se sont interposés. "On a constaté qu’ils avaient enlevé un rocher pour entrer sur le site, alors on a bloqué l’entrée physiquement et tenté de discuter avec la communauté", explique la mairie. "On a fait valoir que le parc était ne convenait pas pour une installation durable comme celle-ci, mais pendant ce temps là, ils ont trouvé une autre entrée et ont continué de s'installer", déplorent les services techniques de la ville.

Des arbres tronçonnés


Outre les habituels promeneurs et joggeurs privés de leur parc, la Mairie a déjà constaté des dégradations de l'environnement. "Il y a des arbres tronçonnés pour circuler, des détergents utilisés pour laver les voitures... C'est inadmissible", déplore la mairie.

Ce n’est pas un parc à mergez ! Il est protégé, on entretient la faune et la flore, ce sont des années de travail qui sont mises par terre par cette occupation.


Une plainte a été déposée au pénal pour occupation illicite d'un espace public et le responsable du campement a été entendu, sans que des poursuites soient engagées. Mardi 29 juillet, une plainte a également été déposée par EDF pour vol d'électricité.

Expulsion ? Procédure en cours


Parallèlement, la procédure administrative est en cours depuis jeudi, pour obtenir un ordre d'expulsion. C'est au Préfet de donner sa réponse. Mais il peut très bien renvoyer la balle à la Métro et à la Justice. Réaction de la mairie, pessimiste : "On attend impatiemment sa réponse..."

Historiquement les communes devaient passer par le Tribunal pour obtenir une expulsion. Depuis 2007, elles peuvent l'obtenir plus rapidement, via le Préfet, à condition que le schéma départemental d'accueil des gens du voyages soit respecté par l'intercommunalité (qui a cette compétence). S'il y a un doute, le Préfet a tout loisir d'inviter les demandeurs - ici la Mairie de Meylan - à saisir le tribunal, qui en jugera. Même si le Juge des référés est saisi, les caravanes peuvent le temps de finir leur séjour et de partir tranquillement avant qu'une décision soit rendue.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.