140 000 premières injections de vaccin contre la Covid19 supplémentaires annoncées en mars en Auvergne-Rhône-Alpes

65 507 personnes ont été vaccinées -seconde dose comprise- en Auvergne-Rhône-Alpes, annonce l'Agence régionale de santé. 266 977 personnes ayant reçu une première dose. La campagne va se poursuivre, notamment grâce à l'arrivée d'un troisième vaccin AstraZeneca.

140 000 premières injections de vaccin contre la Covid19 supplémentaires annoncées en mars
140 000 premières injections de vaccin contre la Covid19 supplémentaires annoncées en mars © O. Scarff / AFP

Dans un communiqué commun avec la préfecture, l'ARS annonce que les 13 établissements pivots de la région ont été destinataires d'une première livraison de 34 500 doses de ce vaccin AstraZeneca durant la semaine du 1er février. Puis une seconde livraison de 38 400 doses a été réalisée la semaine suivante. 

140 000 vaccinations supplémentaires annoncées en mars

Pour rappel, la baisse du volume de doses livrées par Pfizer du 25 janvier au 14 février avait pu contraindre certains centres de vaccination à suspendre temporairement la prise de rendez-vous pour des premières injections. En février, ce sont près de 80 000 premières injections et 120 000 secondes injections qui seront réalisées.

Les prochaines livraisons des vaccins Pfizer - BioNTech et Moderna connues à ce jour devraient permettre de réaliser durant le mois de mars près de 220 000 injections = 80 000 secondes injections > suite aux 80 000 premières injections de février + 28 jour) + près de 140 000 premières injections.

Les prises de rendez-vous ont repris

Les centres de vaccination ont ainsi proposé dès vendredi 12 février de nouveaux créneaux de rendez- vous pour des premières injections. Ces créneaux ont été mis en ligne sur l’une des trois plateformes de prise de rendez-vous (Doctolib, Keldoc ou Maiia) choisie par les centres de vaccination, accessibles sur le site www.sante.fr .

Une grande partie d’entre eux a d’ores et déjà été réservée par la population et notamment par les personnes qui étaient positionnées sur liste d’attente. Le nombre de rendez- vous par jour ou par semaine correspond aux possibilités propres à chacun des centres de vaccination qui ne disposent pas tous des mêmes capacités ou dimensionnement.

Le vaccin AstraZeneca bientôt administré par les médecins, puis les pharmaciens

À compter du 23 février prochain, le vaccin AstraZeneca sera également distribué dans les pharmacies de ville. Grâce à des conditions de transport et de conservation moins spécifiques que les autres vaccins disponibles, la logistique de ce vaccin est simplifiée. Dès que les quantités livrées le permettront, il pourra être administré par les médecins de ville, puis, dans un second temps, dans les pharmacies de proximité, pour les personnes répondant aux critères requis par l’ HAS (personnes âgées de 50 à 64 ans, en commençant par celles qui présentent des comorbidités). L’ouverture de la vaccination à ces personnes sera effective le 25 février 2021.

Après avoir reçu une autorisation de mise sur le marché européen le 29 janvier 2021, le vaccin développé par AstraZeneca a fait l’objet d’une recommandation de la Haute autorité de santé (HAS). Il s’agit ainsi du troisième vaccin autorisé en France (Communiqué du ministère chargé de la santé). À ce stade, l’HAS recommande ce vaccin chez les personnes de moins de 65 ans en commençant par les professionnels du secteur de la santé ou du médico - social quel que soit leur âge ; et chez les personnes âgées de 50 à 64 ans, en priorisant celles qui présentent des comorbidités. Dans un premier temps, les doses de vaccins seront donc destinées à la vaccination des professionnels de santé et du médico - social de moins de 65 ans et de manière progressive aux personnes adultes prises en charge dans les 217 maisons d’accueil spécialisé e (MAS) et foyers d’accueil médicalisé (FAM).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19