Albert de Monaco et son épouse Charlène attendus dans le Cantal en 2014

Monaco, le 12/12/12. Le Prince Albert II de Monaco et son épouse, Charlène, devraient se rendre en visite officielle dans le Cantal et l'Aveyron l'année prochaine, fin juin-début juillet. / © AFP PHOTO / VALERY HACHE
Monaco, le 12/12/12. Le Prince Albert II de Monaco et son épouse, Charlène, devraient se rendre en visite officielle dans le Cantal et l'Aveyron l'année prochaine, fin juin-début juillet. / © AFP PHOTO / VALERY HACHE

Invité par le conseil général, le couple princier devrait se rendre dans le Cantal en visite officielle fin juin-début juillet 2014. Sur ses anciennes terres cantaliennes et notamment sur le rocher de Carlat qui appartient au prince Albert et qui lui vaut toujours le titre de Comte de Carladès.

Par Evelyne Rimbert

Le Cantal en rêvait depuis plusieurs années déjà. Sa patience est en voie d'être récompensée puisque le prince Albert de Monaco et son épouse Charlène devraient se rendre, l'an prochain, en visite officielle dans le département.

Une nouvelle invitation a été lancée l'été dernier par le Président du conseil général du Cantal. En guise de réponse, Xavier-François Montil, le directeur de cabinet du Président Descoeur, a été contacté jeudi 17 janvier par un membre du cabinet du prince Albert II. Ce dernier souhaitait procéder à des visites de repérage sur le terrain, car il s'agira bien d'une visite d'Etat .
Une visite qui s'inscrira dans un programme général de "découverte" par le prince Albert des terres françaises ayant jadis appartenu à la famille Grimaldi.
Le prince et son épouse devraient rester dans la région une journée et demi. Ils sont également attendus dans l'Aveyron, à Mur-de-Barrez.

Leur intérêt commun pour le sport peut laisser supposer leur présence à l'université des Etoiles du Sport, manifestation cantalienne à laquelle participent des sportifs de haut niveau et pour la plupart proches du couple princier.
Il se murmure aussi qu'un cantalien aurait largement facilité cette visite. Il s'agit de Thomas Fouilleron, qui n'est autre que le directeur des Archives et de la Bibliothèque du palais princier de Monaco.

D'un rocher à l'autre

Le programme précis de cette visite historique n'est pas encore connu dans le détail. 
On sait que le prince Albert devrait visiter ses différentes propriétés sur la commune de Calvinet, à Aurillac et surtout à Carlat. Un petit village de 340 habitants qui abrite un rocher appartenant à la famille princière qui l'a racheté en 1914 à la Société de Haute-Auvergne. Ce serait donc l'occasion de célébrer le centenaire du rachat du rocher de Carlat. 
Et même si aujourd'hui, le rocher n'est plus qu'un terrain de deux hectares et demi classé en landes rocailleuses, le prince Albert II porte toujours le titre de comte de Carladès, mais aussi seigneur de la Vinzelle et baron de Calvinet. 

Le prince Rainier incognito à Carlat

Jusqu'alors, aucun chef d'Etat monégasque ne s'était rendu en visite officielle à Carlat.
Le père d'Albert II, le prince Rainier, était passé en coup de vent, à titre privé, avec son chauffeur. Le temps de boire un café au bar du village, avant de repartir au volant de sa voiture. C'était en 1953. Il était venu pour un parcours de reconnaissance du Rallye de Monte Carlo auquel il participait sous le pseudonyme de Louis...Carladès.




Le prince Albert de Monaco en visites privées en Auvergne

A deux reprises, le prince Albert de Monaco s'est rendu en Auvergne, à titre privé.
En 1997, il était venu à Aurillac où il avait participé à un match de foot entre les Vétérans d'Aurillac et les Vétérans de Monaco, au profit de la lutte contre la maladie d'Alzheimer.
Plus récemment, le 19 janvier 2011, il était en Haute-Loire, où il a ouvert la dernière spéciale du Rallye de Monte Carlo, à Saint-Bonnet-le-Froid.

Sur le même sujet

Les + Lus