• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Primaires UMP : Un vote électronique payant pour désigner un leader à Lyon

Philippe  Cochet, le patron de l'UMP du Rhône, dévoile pour France 3 les modalités pratiques des "primaires ouvertes " qui désigneront le meilleur candidat pour les municipales 2014 à Lyon. Le scrutin sera réservé aux seuls électeurs lyonnais et s'opérera sous forme d'un vote électronique payant.

Par Philippe Bette

Philippe Cochet, dans une interview accordée à Paul Satis pour France 3, a précisé en fin de journée comment seraient organisées les "primaires ouvertes " mises en place pour départager les 5 candidats à l'investiture de l'UMP pour les municipales 2014.

L'UMP se voit donc dans l'obligation d'organiser des primaires. "Des primaires ouvertes" aux électeurs qui le souhaitent dés lors qu'ils disposent d'une carte d'électeur à Lyon. Un premier tour de scrutin sera organisé le 30 mai. S'il y a nécessité, un second tour aura lieu une semaine ou 15 jours plus tard. le vote s'effectuera "sous forme dématérialisée, à partir d'une plateforme  électronique", pour éviter un dispositif trop coûteux. Une contribution de 3 Euros sera par ailleurs demandée à chaque électeur pour financer cette opération.

Seules les candidatures déjà déclarées seront retenues .A priori, 5 candidats sauf si entretemps, l'un ou l'autre décidait de se retirer. "C'est la responsabilité de chacun" précise Philippe Cochet.

A l’issue de ces primaires, "les candidats s’engagent à se rassembler derrière la candidate ou le candidat élu(e) et à faire campagne en sa faveur".


ITW patron de l'UMP

On sait donc maintenant que Nora Berra, Myriam Pleynard, Emmanuel Hamelin, Michel Havard,et Georges Fenech n'ont  pas réussi à s'entendre sur une seule et même candidature au terme de la semaine de réflexion qu'ils s'étaient accordée pour y réfléchir ensemble. De fait, aucun consensus ne s'est dégagé.

L'état major de l'UMP a aussi  dû se résoudre à ce constat : Aucun d'entre eux n'est parvenu non plus  à s'imposer en termes de notoriété ou de leadership contre Gérard Collomb, le rival désigné, à partir d'un sondage réalisé auprès d'un échantillon représentatif des lyonnais.

Le patron de l'UMP du Rhône souhaite une "campagne courte". On peut imaginer qu'il la souhaite la moins meurtrière en termes politiques et la moins coûteuse possible en termes budgetaires :Les dépenses mises en oeuvre à cette occasion seront intégrées dans les comptes de campagne officiels. Quoi qu'il en soit, il s'agira selon Philippe Cochet de désigner le candidat de l'UMP qui portera "les couleurs de la droite et du centre". Un projet ambitieux compte tenu du contexte politique lyonnais et des fortes rivalités internes au sein du parti .                      

A lire aussi

Sur le même sujet

Ils élèvent des chèvres angora et cachemire à Vernay (Rhône)

Les + Lus