Une étudiante lyonnaise décède d'une méningite

Une étudiante de l'université Lumière Lyon 2, agée de 20 ans, est décédée "d’une infection invasive à méningocoque" précise L’Agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes.

Par Sarah Rebouh

"Les personnes ayant été en contact rapproché avec ce cas ont été identifiées avec l’aide du Service universitaire de médecine préventive (Université Lumière Lyon 2), et un traitement antibiotique préventif leur a été prescrit, conformément à l’instruction relative à la prophylaxie des infections invasives à méningocoques de la Direction générale de la santé (DGS), datée du 27 janvier 2011. Les autres étudiants de la promotion ont bénéficié d’une information médicale spécifique" ajoute l'ARS.

Plusieurs personnes ont été en contact rapproché avec cette étudiante. "Il s'agit de quatre personnes, dont ses colocataires et son conjoint", a précisé à l'AFP le directeur de cabinet de l'université, Pascal Cornet, ajoutant que la "communauté de l'université, étudiants et personnels, a été informée et peut consulter le médecin référent s'ils ont des symptômes".

Cette maladie, peu fréquente en France, se transmet à partir des sécrétions oro-pharyngées (postillons, toux, etc). En novembre 2010, un étudiant d'Annecy décédait également de la méningite en Haute-Savoie (notre article). Selon les dernières données de l’Institut de veille sanitaire (InVS), le taux d’incidence en Rhône-Alpes, est de 0,84 cas pour 100 000 habitants, comparable à celui du reste de la France.


Sur le même sujet

Les + Lus