Une partie des cuisines centrales d'Aurillac ravagée par les flammes dans la nuit de vendredi à samedi.

Une partie des 1200 m² de locaux de la Sodexo à Aurillac a brûlé durant la nuit de vendredi à samedi, notamment la zone contenant les cellules de refroidissement. / © France3 Auvergne
Une partie des 1200 m² de locaux de la Sodexo à Aurillac a brûlé durant la nuit de vendredi à samedi, notamment la zone contenant les cellules de refroidissement. / © France3 Auvergne

Les locaux de la Sodexo, les cuisines centrales d'Aurillac, ont pris feu aux alentours de 2h30 du matin dans la nuit de vendredi à samedi. L'incendie a pu être rapidement circonscrit, mais le retour au travail des employés lundi semble compromis.

Par France 3 Auvergne

Très tôt, dans la nuit de vendredi à samedi, un incendie a commencé à ravager les bâtiments des cuisines centrales d'Aurillac. Alertés vers 2h30, 40 pompiers se sont rendus sur les lieux et ont rapidement circonscrit les flammes. Une partie seulement des 12000 m² des locaux de la Sodexo était alors embrasée. Dans la matinée, les locaux sont restés sous la surveillance des pompiers pour éviter tout nouveau départ d'incendie.

Deuxième mauvaise nouvelle, la zone la plus durement touchée contient les cellules de refroidissement. Cette zone qui sert au transfert des marchandises et au stockage des produits finis est donc aujourd'hui hors d'usage. Les cuisines ne fonctionnent plus non plus, puisqu'elles ne sont plus approvisionnées ni en gaz, ni en électricité, les systèmes ayant été détruits par les flammes.

Rappelons que la Sodexo livre quotidiennement 2000 repas sur Aurillac, dans une dizaine d'écoles, des maisons de retraites ainsi que chez quelques clients privés. Hors, il est évident que le travail ne pourra pas reprendre lundi. Une cellule de crise a été mise en place dès ce matin pour trouver des réponses aux problèmes logistiques et de personnels causés par le sinistre.

En attendant que les cuisines centrales d'Aurillac soient à nouveau opérationnelles, un partenariat sera mis en place avec la Sodexo de Chamalières pour fabriquer et livrer les 2000 plateaux repas quotidiens manquants.

D'après les premières constatations, l'incendie serait d'origine accidentelle et serait parti d'une voiture garée à côté du bâtiment.


DMCloud:60021
Incendie des cuisines centrales d'Aurillac
Reportage de Sébastien Kerroux et Arthur John. Intervenants : Bernard Ramirez (Directeur d'exploitation de la cuisine centrale d'Aurillac), Pierre Mathonier (Maire d'Aurillac (PS))

 

Sur le même sujet

Les + Lus