• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Retards SNCF : Que s'est -il vraiment passé ?

© France 3 Rhône Alpes
© France 3 Rhône Alpes

Le trafic ferroviaire,très perturbé hier par un incendie sur un poste électrique de la SNCF, a été rétabli tardivement.Les circonstances de l'incendie,peut être dû à un vol de cuivre ou encore  à un incident électrique restent à éclaircir.Le remboursement des billets dépend de l'origine du sinistre

Par Philippe Bette

Le trafic SNCF est resté perturbé tard dans la nuit dimanche à la suite de l'incendie qui a endommagé des installations électriques près de Lyon.Une vingtaine de trains ont ainsi pu enregistrer des retards parfois supérieurs à 4h.
La SNCF a décidé de rembourser les billets des passagers ayant subi plus de 4 h de retard ou arrivés après une heure du matin.Mais s'il s'avérait que la panne n'était pas dûe à une malveillance mais consécutif  à un incident électrique,les conditions de remboursement des billets pourraient être élargies à d'autres usagers moins pénalisés.    
 
Le système électrique a été remis en marche à 19h00 mais les répercussions ont été très lourdes car l'axe lyonnais, le dimanche après 16h00 est le réseau le plus fréquenté d'Europe, ça arrive de tous les côtés, il y a un TGV toutes les 3 minutes, quand vous touchez à Lyon, vous touchez la France entière", a déclaré à l'AFP Michel Prolost, porte-parole de la SNCF.
   
La SNCF qui avait recommandé dimanche en fin d'après-midi à ses usagers de différer si possible leur trajet pour éviter l'engorgement du trafic a décidé de déclencher le plan Pégase pour la prise en charge des passagers victimes de retard et ayant manqué leurs correspondances.Un nombre non précisé de trains au départ de Lyon Part Dieu a également été annulé, parfois remplacé par des services d'autocars.


Incident sur le réseau SNCF


L'incident a affecté notamment la ligne à grande vitesse Paris-Lyon Part-Dieu et Paris-Saint-Etienne, se répercutant ensuite sur tout le réseau. Les lignes classiques vers le nord-est de la région lyonnaise, dont celle reliant Lyon Part-Dieu à Ambérieu et Genève ont également été touchées. Les passagers d'un TER bloqué pendant près de 4 heures ont dû être évacués à Montluel (Ain), près de Bourg-en-Bresse.

D'autres trains ont dû être détournés, notamment via Mâcon pour rejoindre la gare de Lyon- Perrache. Cela a été le cas notamment d'un TGV transportant des supporteurs stéphanois de retour de Paris, où ils avaient assisté samedi soir à la finale de la Coupe de la Ligue.

Sur le même sujet

La pose du barrage.

Les + Lus