Le “Daily Mirror” publie la vidéo des dernières heures avant le drame de St Priest

Le journal britannique "The Daily Mirror" publie la vidéo d'une scène enregistrée juste avant que le meurtrier de St-Priest ne commette l'irréparable. Le père est filmé samedi matin par une caméra de surveillance alors qu'il pénètre dans une boulangerie, accompagné de Carla et Mathew, encore en vie.

Par Philippe Bette

Le Daily Mirror a réussi à se procurer la vidéo d'une scène tournée juste avant que Julian Stevenson ne commette l'irréparable samedi à Saint-Priest. Elle a été prise par une caméra de surveillance vers 12h30 dans la boulangerie où le père d'origine britannique vient ordinairement acheter du pain frais. On voit le père pénétrer dans cette boulangerie de quartier, accompagné de Mathew et de Carla , un ballon rose à la main. La vidéo montre une scène ordinaire, la balade tranquille d'une famille a priori heureuse. Nulle trace de nervosité chez le père qui apparaît content d'avoir les deux enfants à ses côtés. Son fils, Mathew sourit même au comptoir de la boulangerie .

Le propriétaire de la boulangerie, Christophe Drevet, confirme qu'il n'y avait alors rien qui semblait poser problème. "Ils semblaient heureux d'être ensemble. Il leur avait acheté des friandises"  ."C'était un homme toujours aimable avec le personnel. Il était évident que c'était un étranger, observe -t-il.Il parlait bien français mais avec un accent. On avait l'habitude d'en plaisanter avec lui, en parlant de son accent "canadien". 

Le gérant du Mac Do tout proche confirme lui aussi qu'il avait vu le père et ses deux enfants juste avant dans son fastfood. Rien alors ne semblait présager le pire puisqu'ils semblaient heureux d'être là. Il était alors 11h du matin.  

Le journaliste du Daily Mirror évoque néanmoins une personnalité à double facette chez ce père. Il pouvait être avenant, voire amical mais son comportement changeait du tout au tout après quelques verres d'alcool. Des témoignages recueillis disent qu'il avait "l'alcool mauvais". Un voisin parle aussi de lui comme d'un homme au chômage qui avait des dettes, qu'il n'arrivait pas à rembourser. 

La vidéo témoigne quoi qu'il en soit d'une certaine sérénité dans les quelques heures précédant la tragédie. De quoi accréditer le scénario d'un infanticide qui n'aurait pas été prémédité.

Sur le même sujet

Les + Lus