Un agriculteur condamné pour l'exploitation de son employé handicapé

Le tribunal correctionnel de Roanne a condamné à deux ans de prison avec sursis un homme de 54 ans qui avait asservi son employé et l'exploitait, détournant même son allocation d'adulte handicapé.
 

Par Philippe Bette

Un ancien agriculteur de 54 ans qui avait réduit à "une forme d'esclavagisme" un employé handicapé, a été condamné, mardi, par le tribunal correctionnel de Roanne (Loire) à 2 ans de prison avec sursis. Le prévenu sera soumis par ailleurs à une mise à l'épreuve pendant 2 ans avec obligation d'indemniser la partie civile.

La victime, un ami de la famille souffrant de déficience mentale, était employée depuis 1988 à Saint-Just-en-chevalet (Loire) par le mis en cause qui ne le rémunérait pas et détournait son allocation adulte handicapé. L'employé travaillait jusqu'à 18 heures par jour et jusqu'à sept jours sur sept.

L'agriculteur avait également pillé le compte de la mère de son ouvrier, atteinte de la maladie d'Alzheimer, à l'aide d'une fausse procuration avec la complicité de sa femme et de sa propre mère, lesquelles ont écopé respectivement de 18 mois et 12 mois de prison avec sursis. Ils avaient ainsi détourné près de 23.000 euros. "Il s'agit d'une forme d'esclavagisme actuel", a affirmé le substitut du procureur dans ses réquisitions. "Je l'ai fait pas méchamment", s'est défendu l'ex-agriculteur.

Sur le même sujet

Les + Lus