• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue 1: Quel avant-centre pour l'OL?

Lors de son arrivée à l'OL- Archives / © France3 RA
Lors de son arrivée à l'OL- Archives / © France3 RA

Avec le départ de Lisandro et la mise à l'écart de Bafétimbi Gomis que l'OL n'a pas réussi à transférer, Lyon doit se trouver un avant-centre pour affronter Nice, samedi 10 août à Gerland, mais aussi à plus long terme. 

Par Isabelle Gonzalez avec AFP

Pour le premier match de la saison en Ligue 1, l'entraîneur, Rémi  Garde, devrait porter son choix sur Alexandre Lacazette ou Yassine Benzia.
Le premier, 21 ans, revendique depuis longtemps de jouer en pointe alors qu'il évolue depuis ses débuts en professionnel sur l'aile droite, à un poste qui lui a permis d'honorer ses deux premières sélections en équipe de France lors de la tournée amicale en Amérique du sud en juin.
Conseiller du président, l'ancien attaquant international Bernard Lacombe a souvent comparé Lacazette, par son style, à Sylvain Wiltord qui a évolué à Lyon (2004-2007).
Le second, 18 ans, était l'avant-centre de la sélection nationale des moins de 19 ans, vice-championne d'Europe la semaine dernière en Lituanie et possède davantage un profil de "renard des surfaces".
Mais ces deux jeunes doivent encore prouver sur la durée et démontrer leur capacité
à inscrire 10 à 15 buts par an en Ligue 1. "Un avant-centre dépend beaucoup de ce qu'il se passe derrière lui. Pour inscrire des buts, il faut du talent mais aussi que l'équipe amène le ballon dans la moitié de terrain adverse dans de bonnes conditions.", affirme Rémi Garde. "Alex ou Yassine sont des joueurs qui bientôt, je le pense, seront capables d'inscrire 15 buts par saison en Ligue1", estime le technicien.
Mais à court terme, la question est de savoir si l'OL doit recruter un nouvel attaquant de pointe ou réintégrer Gomis.
Gomis comme une recrue ?
Mis en marge de l'effectif, celui-ci s'entraîne avec la réserve, dans l'attente d'un transfert après avoir refusé de prolonger son contrat qui prend fin au 30 juin 2014.
Lors du marché d'hiver, Jean-Michel Aulas avait dénoncé les doublons dans l'équipe de l'OL, notamment en attaque avec Lisandro et l'international français, deux joueurs à hauts revenus.
Or, actuellement l'un n'est plus là et l'autre n'est pas opérationnel tout en restant un joueur de l'OL.
"Peut-être que les matches joués d'ici à la fin du mercato peuvent donner des enseignements par rapport à Lacazette ou Benzia. Mon envie n'est pas de bloquer la progression des jeunes mais elle est d'avoir aussi une ligne d'attaque avec un peu d'expérience sur la saison, d'autant plus que nous jouerons en Ligue des Champions ou en Europa league", reconnaît Garde. 
Après la qualification pour les barrages de la Ligue des Champions à Zürich, Jean- Michel Aulas n'a pour sa part pas écarté l'idée de faire prolonger Gomis et qu'il soit encore au club après la fin du mois d'août.
"C'est une hypothèse à laquelle je ne m'opposerai pas. Quand on dit qu'on s'adaptera, cela veut dire ce que ça veut dire. C'est une hypothèse qui n'est pas à exclure aujourd'hui évidemment", convient Rémi Garde en rappelant qu'un autre attaquant, Jimmy Briand, avant-centre de formation, était lui aussi invité à être transféré en attendant un éventuel renfort extérieur.
L'entraîneur de Lorient, Christian Gourcuff a suggéré récemment que son fils Yoann, en difficulté à l'OL, serait désormais prêt à jouer sous sa direction.
D'ici à la fin du mercato, l'effectif lyonnais devrait donc encore évoluer.

Sur le même sujet

Dimanche en Politique - La table de Vailhac

Les + Lus