• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue 1 : Lyon prend l'eau face à Reims

© JEFF PACHOUD / AFP
© JEFF PACHOUD / AFP

C'est sous une pluie diluvienne que l'OL recevait les rémois, entre deux matchs décisifs pour la qualification en Champions league. Après l'échec de mardi en match aller face au basques de la Real Sociedad, une victoire contre le modeste stade de Reims eut été logique. C'est raté, Reims gagne 1 à 0 

Par AFP

OL Reims 0/1


Pas question de mettre cela sur le compte des éléments déchaînés : les trombes d'eau sont tombées sur toutes les têtes, et le retard d'un quart d'heure pour la reprise de la seconde mi-temps a mis la pression à tout le monde. 

Pour Rémi Garde, le coach de Lyon: "Il y a de la déception. Il nous a manqué un brin de réussite sur la seconde période, tout le monde l'a vu. Il n'y avait pas photo entre les deux équipes. Nous ne parvenons pas à concrétiser nos occasions sur de bons mouvements. Nous n'avions pas pu le faire en première période mais nous avions trouvé des solutions après la mi-temps.

Il y a eu aussi l'occasion sur le penalty manqué (Clément Grenier) et les Rémois marquent sur leur seul tir de la seconde période. En ce moment, nos adversaires ont beaucoup de réussite sur leurs frappes de loin. Nous n'avons pas pu contrôler le jeu comme nous le souhaitions même si nous n'avons pas été trop en danger.

Depuis le début de la saison, nous contrôlons souvent la moitié des matches. C'est très dur de repartir avec zéro point. Le match nul aurait mieux reflété la physionomie de la partie. Il y a des périodes au cours desquelles on manque de réussite à l'image des deux derniers matches que nous avons disputés. Les adversaires en ont. Il faut faire le dos rond, travailler. Les jours meilleurs vont revenir."

Hubert Fournier, l'entraîneur de Reims savourait sans triomphalisme: "Notre victoire est méritée sur la première période et tirée par les cheveux sur la seconde.
En première, nous nous sommes moins bien adaptés que l'équipe lyonnaise aux conditions de jeu difficile. Nous avons refusé de jouer, sans doute la peur d'avoir un ballon freiné par l'eau et nous avons laissé l'initiative à l'OL. (...)

Ce n'est pas illogique de l'emporter. J'étais déçu que le terrain se dégrade. Tant qu'il était en bon état, nous étions bien dans le jeu. Nous arrivions à trouver les intervalles et nous étions conquérants. Je ne pense pas que la dégradation du terrain ait été un avantage pour nous. Nous sommes contents. Ce n'étaient pas trois points prévus dans notre tableau de marche mais ils capitalisent de la confiance et permettent de préparer au mieux le prochain match."

Clément Grenier, milieu de Lyon et auteur du pénalty raté: "C'est le football. C'est
comme ça. Il y a des moments au cours desquels cela fonctionne. Il faut rester
solidaire. Nous avons eu beaucoup d'occasions. Il y a ce penalty que je manque
et qui est le tournant du match. Parfois, on a moins de réussite.

Après ce penalty, nous nous sommes peut-être un peu relâché et ils marquent sur leur seule occasion, si on peut appeler cela une occasion. Ce n'est pas une semaine cauchemardesque. Nous avons six points en championnat. Il faut rester optimiste pour la suite et notamment pour mercredi en Ligue des champions. Il faudra essayer d'aller gagner là-bas. Ce soir, c'est un match de championnat que nous avons manqué et il faudra tenter d'aller de l'avant de nouveau pour la suite."

Sur le même sujet

Echevis ne veut pas être coupé du monde

Les + Lus