Sommet de l'élevage : Rencontre avec Christophe Guibert, tondeur d'Issoire

Christophe Guibert à l'assaut de la toison blanche / © Franck Grassaud
Christophe Guibert à l'assaut de la toison blanche / © Franck Grassaud

C'est un peu comme le pilote aérien qui compte ses heures de vol. Christophe compte les moutons tondus. A la louche, il en a 110.000 à son actif. Le tondeur d'Issoire est passé par le Sommet de l'élevage pour une démonstration à vitesse grand V. 

Par Franck Grassaud & René Thévenot

A 27 ans, Christophe Guibert est un homme pressé. On ne chôme pas quand les troupeaux se ramassent à la tondeuse ! Avec une dextérité assez impressionnante et une concentration hors pair, il retourne les moutons et assoit les brebis pour raser jusqu'au duvet.

Christophe est allé à bonne école, il est passé par la Nouvelle-Zélande. Le pays où l'on ne doit pas se poser de question quand l'heure de la tonte arrive. Les tondeurs y travaillent comme des machines pour des milliers de têtes. C'est ce qu'on appelle la formation intensive !

DMCloud:112573
Interview tondeur

 / ©
Notre tondeur est revenu transformé de cette expérience mais pas convaincu par l'ambiance. "En France, la tonte c'est un événement dans une exploitation, une fête. Il y a beaucoup de monde, on parle, on échange, on partage et ça c'est incomparable !", explique Christophe.



Avec ses 30.000 bêtes déshabillées par an, principalement dans le Puy-de-Dôme, l'Auvergnat arrive à peu près à vivre de son activité et devinez avec qui il vit... une bergère. Rien de plus normal. 

DMCloud:112579
Clip tonte moutons

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus