Les vestiges d'un monastère du XIème siècle découverts à Aurillac

Les archéologues ont mis au jour le monastère de l’abbaye bénédictine d’Aurillac, fondée par le comte Géraud au IXe siècle.
Les archéologues ont mis au jour le monastère de l’abbaye bénédictine d’Aurillac, fondée par le comte Géraud au IXe siècle.

Les fouilles préventives d'avant rénovation du quartier Saint-Géraud à Aurillac ont permis de mettre au jour un trésor architectural. Certes, il n'est pas rare de trouver les restes d'un monastère prés d'une abbatiale, mais l'état de conservation de ce bâtiment millénaire est exceptionnel ! 

Par Céline Pauilhac

C'est en effectuant les fouilles archéologiques préalables au projet immobilier de l’îlot Saint-Géraud à Aurillac que les vestiges d'une des abbayes les plus renommées de l''Europe du XIème siècle ont été découverts. L'équipe d'archéologues a mis au jour les vestiges d'un cloître et des bâtiments qui le bordaient (réfectoire, scriptorium) ainsi que des bases de colonnes et des chapiteaux. Le tout dans un état de conservation "impressionnant" !

Fouilles du monastère Saint-Géraud
Reportage : P. Felix, L. Ribes - Intervenants : Nicolas Clément (archéologue), Frédérik Letterlé (Conservateur régional de l'archéologie), Pierre Mathonier (maire d'Aurillac)

 

Sur le même sujet

La rentrée littéraire au TNP de Villeurbanne

Les + Lus