L'AIA de Clermont-Ferrand met un Tigre dans son moteur

En 2014, six hélicoptères de combat de type Tigre seront entretenus dans les ateliers de l'AIA à Lempdes, dans le Puy-de-Dôme. Le premier est arrivé lundi.
En 2014, six hélicoptères de combat de type Tigre seront entretenus dans les ateliers de l'AIA à Lempdes, dans le Puy-de-Dôme. Le premier est arrivé lundi.

Pour l'AIA (l'Atelier Industriel de l'Aéronautique), c'est une vraie bonne nouvelle tombée du ciel. Le site clermontois a été choisi pour assurer, en 2014, la maintenance de 6 Tigres. Un hélicoptère de combat, fleuron de l'armée de l'air française. Le premier Tigre est arrivé lundi. Par les airs.

Par Evelyne Rimbert

Tombé du ciel. Comme la bonne nouvelle qui l'accompagne, le Tigre est arrivé par les airs. Le premier des 6 hélicoptères de combat dont la maintenance doit être assurée cette année dans les ateliers de l'AIA à Lempdes. Spécialisé dans la maintenance des aéronefs de l'armée.

Envoyé par le 5ème Régiment d'hélicoptères de combat de Pau, ce premier Tigre va rester quatre mois à l'AIA. Le temps de se refaire une santé. Car ce fleuron de l'armée de l'air française, qui en possède soixante, doit subir une maintenance complète tous les deux ans. Ou toutes les 400 heures de vol.


40 000 heures de travail

De quoi assurer l'avenir économique du site clermontois. Qui table sur un total de 40 000 heures de travail. 
De nouvelles chaînes de maintenance ont été mises en place pour recevoir ce prestigieux "patient". Ainsi que du personnel dédié. Près de 80 personnes ont été spécialement formées pour lui. 

Un nouveau contrat de maintenance essentiel à la survie de l'Atelier Industriel Aéronautique Clermontois. Qui affiche actuellement une capacité de 1,2 million d'heures de travail. D'où la nécessité de décrocher encore de nouveaux contrats. C'est ainsi qu'en 2015, l'AIA espère accueillir l'A400M, le nouvel appareil de transport appelé à remplacer le mythique Transall. Ainsi que le C130.

Le premier des six "Tigre" est arrivé lundi dans les ateliers de l'AIA. Pour une remise à neuf qui va durer quatre mois.
Reportage : Pascale Félix, Maurice Tiouka. Intervenants : Jean-Pierre CLERC (Ingénieur en chef de l'armement), Patrick POTHONNIER (Chef de chantier "Tigre"), Eric PERRET (Chef de chantier "Tigre").

 

Sur le même sujet

Les + Lus