Caluire : la maison Docteur Dugoujon cédée à la mairie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Gonzalez .

La maison du docteur Dugoujon, à Caluire, change de propriétaire. Le Conseil général du Rhône vient de la léguer à la mairie de Caluire. Un choix dicté par la forte implication politique du médecin, il a été plusieurs décennies conseiller général du canton de Caluire. Un juste retour aux sources.

Appelée communément "maison du docteur Dugoujon", cette maison bourgeoise du 19e siècle a été le théâtre d'un événement dramatique de la période de l'occupation allemande : l'arrestation par Klaus Barbie, chef de la Gestapo de Lyon, le 21 juin 1943, de Jean Moulin et des principaux chefs de la Résistance à Lyon. La maison est actuellement inhabitée.

Posée sur le manteau de la cheminée, seule la pipe de Raymond Aubrac avait réchappé au pillage, après la descente de la Gestapo. Le 21 juin 1943, dans cette haute maison bourgeoise mise à disposition par le docteur Frédéric Dugoujon, jeune médecin à Caluire-et-Cuire, au nord de Lyon, l'époux de Lucie est arrêté avec sept compagnons.

Aujourd’hui lieu de mémoire, la maison a été réhabilitée pour lui rendre son aspect originel. Le sous-sol, aménagé en salle multimédia, accueille les visiteurs et présente les événements de l’époque. Quatre salles mémorielles, meublées avec simplicité, permettent d’imaginer le cadre de l’arrestation du 21 juin 1943: le bureau du docteur Dugoujon et sa salle d’attente, où Jean Moulin était assis, au rez-de-chaussée, la salle à manger et la chambre à coucher à l’étage présentent des photographies et documents d’époque, témoignages et modules sonores.



durée de la vidéo: 01 min 56
Reportage de Daniel Pajonk et Edouard Blaise

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité