Cet article date de plus de 7 ans

La Drac Rhône-Alpes s'attaque aux déserts culturels

Tout le monde n'accède pas à la culture de la même façon. Force est de constater que c'est beaucoup plus aisé en ville. La direction des affaires culturelles Rhône-Alpes se propose aujourd'hui de développer une offre culturelle élargie aux territoires ruraux ou isolés. Une première en France.  
La constitution française prévoit un accès égal pour tous à l'instruction et à la culture, où qu'il se trouve. Mais dans la réalité vivre dans un grand centre urbain offre bien plus d'opportunités naturelles pour accéder à la culture qu'ailleurs. C'est précisément pour cette raison que la Direction des affaires culturelles Rhône-Alpes lance des projets de partenariat pour développer l'offre culturelle là où elle fait le plus défaut, dans les communes rurales. 


Une cartographie de la région a été établie à cet effet. Elle permet justement de cerner les territoires isolés où des initiatives locales peuvent redonner à la culture la place qu'elle mérite. Cette cartographie tient compte de la répartition de la population, de la densité et du dynamisme démographique du lieu mais aussi des ressources des familles qui y vivent. Il s'agit aussi d'évaluer là les ressources culturelles disponibles à proximité ou de recenser les carences en la matière. De telle sorte qu'on a pu identifier une quarantaine d'établissements publics de coopération communale (EPCI) susceptibles de lancer ça et là des opérations localisées de reconquête culturelle.     

Ces opérations doivent être menées en concertation avec tous les partenaires de l'action publique et notamment avec les collectivités. 26 communautés de communes rurales ont d'emblée accepté de relever ce défi et de s'impliquer plus particulièrement dans la relance d'une politique culturelle de proximité. Il est question là d'initier "une politique éducative artistique et culturelle renforcée à destination de tous les publics mais des jeunes en particulier". Une façon notamment de rompre l'isolement de populations qui pourraient se sentir marginalisées, voire déclassées justement parce qu'elles sont tenues à l'écart de cette richesse culturelle.   

La Direction des affaires culturelles (Drac) organise le lundi 31 Juin à Lyon une rencontre avec tous les partenaires impliqués dans ce projet pilote. Jean-Francois Marguerin, le directeur de la Drac explique ici pourquoi il est important d'offrir à chacun un accès égalitaire aux arts et à la culture :
durée de la vidéo: 03 min 14
ITV Jean-François Marguerin, directeur de la DRAC Rhône-Alpes
        
           
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture