Embargo russe : Pas d'inquiétude particulière pour la lentille verte du Puy

Sabarot Wassner est le principal exportateur de lentille verte du Puy en Russie
Sabarot Wassner est le principal exportateur de lentille verte du Puy en Russie

Une palette de la société altiligérienne Sabarot Wassner, contenant des lentilles vertes du Puy, est actuellement bloquée à l'aéroport de Moscou en raison de l'embargo sur les produits européens mis en place par Vladimir Poutine. Mais la société ne s'inquiète pas à outre mesure.

Par Sébastien Kerroux

Mise en cause pour son implication masquée dans la guerre en Ukraine, la Russie a décidé le mercredi 30 août d'interdire pendant un an, l'importation de produits agroalimentaires issus des pays européens et américains. L'embargo est très large. Il concerne le boeuf, le porc, la volaille, le poisson, le fromage, le lait, mais aussi les fruits et légumes.

La Société Sabarot Wassner, implantée à Chaspuzac en Haute-Loire, subit les premières conséquences de cet embargo russe. Une palette contenant des lentilles vertes du Puy, des champignons déshydratés et des escargots en conserve, est bloquée depuis quelques jours à l'aéroport de Moscou.

La Russie représente 1% des exportations de Sabarot Wassner

La direction de Sabarot a annoncé que le coût de cette palette était de 20 000 euro. Une palette qui était destinée à fournir des restaurants gastronomiques de Moscou et de Saint-Pétersbourg. Le PDG de la société altiligérienne ne sait pas encore si les produits reviendront en France ou s'ils seront détruits.
Toujours est-il que, selon la société Sabarot Wasser, la Russie ne représenterait que 1% de ses exportations. Les deux autres conditionneurs de lentilles vertes  ne sont en revanche pas concernés, puisqu'ils n'exportent pas en Russie. 

Si la lentille verte ne risque donc pas de subir de gros dommages suite à l'embargo russe, l'inquiétude se fait ressentir dans le milieu agroalimentaire. En particulier en ce qui concerne les produits laitiers et les fromages. Ces produits qui risquent d’être bloqués par les douanes russes, et de revenir sur les marchés français et européens pourraient avoir pour comme conséquence la désorganisation et la saturation de ces marchés.

Sur le même sujet

Les + Lus