Les dégâts causés par le déluge à Clermont-Ferrand et ses alentours

Le mur séparant la Tiretaine du collège privé Saint-Alyre, à Clermont-Ferrand, a explosé sous la pression de l'eau. / © Laurence Couvrand - France 3 Auvergne
Le mur séparant la Tiretaine du collège privé Saint-Alyre, à Clermont-Ferrand, a explosé sous la pression de l'eau. / © Laurence Couvrand - France 3 Auvergne

Après le déluge du samedi 9 août sur le département du Puy-de-Dôme, les sapeurs-pompiers ont du intervenir à près de 150 reprises. Clermont-Ferrand, Royat, Chamalières ont été les communes les plus touchées de l'agglomération par ces intempéries.

Par Sébastien Kerroux

Des garages et caves inondés, des infiltrations au niveau des toitures, mais aussi des voitures déplacées par la force de l'eau. A Clermont-Ferrand, dans la rue Saint-Alyre, certains tentaient encore au lendemain du déluge de démarrer leur véhicule, car beaucoup de voitures ont été prises au piège de l'eau.

De leur côté, les pompiers - qui sont intervenus, dans la soirée de samedi, à une centaine de reprises à Clermont-Ferrand et Chamalières -  finissent d'assécher les garages. Car l'eau est montée haut, et même très haut : jusqu'à 80 cm, voire 1 mètre par endroits. 

Un lac artificiel au coeur d'un quartier clermontois

Dans la cité clermontoise, le secteur de la rue Saint-Alyre et de la rue de Blanzat sont certainement les plus touchées. La rivière la Tiretaine coule en effet tout près de la rue Saint-Alyre. Suite au déluge de samedi, la rivière est sortie de son lit, de façon extraordinaire. Le mur séparant la rivière du collège privé Saint-Alyre a explosé sous la pression de l'eau. Les pierres se sont éparpillées un peu partout dans la cour de l'établissement. Parfois même, sur des centaines de mètres. La cour de l'établissement, tout comme le quartier Saint-Alyre s'est donc retrouvée - durant quelques heures - au beau milieu d'un lac artificiel d'un mètre de profondeur. Les salles de cours, le gymnase, tout a été inondé. 

Pour Michel Rondeau, chargé du patrimoine immobiliser de l'Institution Saint-Alyre, cette crue extraordinaire de la Tiretaine s'explique par l'absence de zones vertes à Clermont-Ferrand. De ce fait, en cas d'orage ou de fortes précipitations, toutes les eaux sont canalisées vers la Tiretaine. En cas de déluges,il y a un fort risque de catastrophe, comme ce fut le cas.samedi. Il réclame qu'un bassin d'orage soit mis en place par la municipalité pour éviter ces dégâts.

Grâce aux opérations de pompage, réalisées par les pompiers, le collège privé de Saint-Alyre a pu être sauvé. La rentrée scolaire 2014 pourra se faire dans des conditions normales. 

Bilan du déluge à Clermont-Ferrand
Reportage : Sébastien Kerroux et Laurence Couvrand. Intervenants : Jean-François Isnael (Sinistré), Michel Rondeau (Bénévole de l'Institution Saint-Alyre)

La commune d'Orbeil (63) également touchée

Selon nos confrères de la presse quotidienne régionale, la commune d'Orbeil, près d'Issoire, a également été victime du déluge de samedi. A l'instar de la Tiretaine à Clermont-Ferrand, le ruisseau local, le Barsou, est sorti de son lit, se transformant en véritable torrent. Un champ de tournesols aurait été entièrement détruit par la grêle. Le maire d'Orbeil avait déjà déposé une demande de reconnaissance au titre des catastrophes naturelles lors d'une précédente inondation la semaine dernière. Une demande qu'il va renouveler.

Au total, les pompiers seront intervenus à une quinzaine de reprises dans le secteur d'Issoire.


Sur le même sujet

Les + Lus